Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

mercredi 14 mai 2008

House : 4.05 Le syndrome du miroir

retour_foremanLe patient est cette fois la vedette. Il s’appelle Bob l’éponge ou Peter Petrelli, il est atteint du syndrome du miroir. Donc il est amnésique et prend la personnalité des gens qu’il rencontre et particulièrement celle du " mâle dominant " autrement il s’amuse à imiter House le cynique. Cela nous vaudra d’ailleurs une scène digne d’un bêtisier où Cuddy et House se confrontent dans une battle non pas de tektonik ou de salsa mais une battle verbale pour savoir qui le patient va imiter et donc déterminer qui est le plus dominant des deux. Ça nous révèle au moins une chose, l’atout principal de Cuddy est sa paire de seins et elle le revendique. Numéro 13 par contre se méfie du patient miroir qui pourrait en révéler trop sur sa personnalité apparemment très peureuse malgré les apparences. On continue ainsi d’accentuer le mystère autour d’elle mais j’ai l’impression qu’on en fait un peu trop avec ce pseudo mystère dont on a finalement rien à faire. Mais visiblement la production mise beaucoup là dessus car le rôle a été attribué à une actrice connue. On verra bien dans les semaines à venir ce que ça donnera. Je ne vais pas me tracasser avec ça.

Foreman est de retour à Princeton Plainsboro (yes, j’ai réussi à l’écrire sans faute !) et après avoir été le larbin de House durant trois saisons, le voilà devenu le larbin de Cuddy. Le problème c’est que personne ne l’écoute. Les newbies n’en ont rien à foutre de ces conseils et House essaye de l’emmerder pour qu’il s’en aille. Mais il n’y a rien à faire, Foreman se plait là où il est et il n’a pas l’intention de partir. Comme pour Cameron dans le précédent épisode, on voit un changement de dynamique entre House et Foreman, devenant eux aussi pour ainsi dire égaux. Et on voit que tous les deux prennent du plaisir dans le petit jeu relationnel qui s’est installé entre eux. Comme il ne peut pas atteindre Foreman, House décide d’emmerder Cuddy avec une épidémie à la mayonnaise périmée à la cafétéria. Quel emmerdeur, je vous jure. Mais c’est pour cela qu’on l’aime.

Amusant, je remarquai lors du dernier épisode, l’aspect transparent du beau gosse mal rasé. Et bien bingo, on s’intéresse à lui aujourd’hui. Brennan nous rappelle donc qu’il a voyagé autour du monde, ce que l’on avait déjà appris plus tôt dans la série mais que j’avais oublié et il reste aux USA par amour. Comme on s’intéresse à lui, on pouvait se douter qu’il allait être celui à partir et finalement non. Personne n’est viré, tout le monde reste pour un tour supplémentaire. C’est bien connu, dans les télé réalités on change les règles à chaque fois en fonction de l’audience. Le gagnant dans tout cela, c’est Chase qui avait organisé les paris pour savoir qui allait être le prochain viré. Il commence à me plaire de plus en plus Chase. Il n’a pas l’air comme ça mais il est fourbe et j’aime bien sa coiffure, ça me donnerait presque envie de me refaire pousser les cheveux pour ressembler à un hippie. Cameron fait par contre davantage de la figuration mais n’est sans doute pas mécontente de retrouver Foreman car Cameron elle aime tout le monde, c’est bien connu.

Après une mise au congélateur, on relance l’idée d’un bébé pour Cuddy. Si la patronne s’amuse à remplacer la vicodine de House par des laxatifs, lui au moins sait faire la différence. Par contre Cuddy le remarque t’elle quand House remplace sa pilule contraceptive ? House s’amuse même à faire planer le doute sur la relation avec Cuddy quand il parle à Foreman, ce qui est très amusant.

Tout est maintenant en place et la saison 4 est bien lancée, la série relancée pourrait on dire. Les petits nouveaux sont identifiables, les trois anciens sont de retour. Et si l’on s’enfonce déjà dans une certaine routine, on ne s’ennuie pas pour autant. La série trouve une nouvelle façon de fonctionner et le personnage de House est toujours aussi savoureux, amusant et intéressant. On aurait pu croire que ce personnage de cynique s’essoufflerait assez vite mais au contraire, semaine après semaine, c’est toujours une réel plaisir de le retrouver. La saison 4 semble pour le moment dans la parfaite continuité de la précédente. On voit la série évoluer et elle ne reste pas coincée dans le cas médical stricte et offre de plus en plus autre chose. C’est cela la richesse de House. Car en rester uniquement au cas médical, on aurait une série finalement assez terne et aseptisée comme les Experts. Ce sont tous ses petits à côté qui font la force du docteur House et de ses acolytes. Le titre de l'épisode est ici à double sens car s'il se rapporte au patient, il est aussi valable pour Foreman condamné à être malgré lui un mini House.

Alors le prochain a être partir ? Peut être bien Brennan, je maintiens donc mon vote. Mais on pourrait avoir une surprise avec par exemple la garce qui n’a pas servi à grand chose dans cet épisode ci.

Posté par tao of myself à 20:30 - Dr. House - Permalien [#]