Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

dimanche 15 juin 2008

Grey's anatomy : 4.15 Losing my mind

gaPas mal du tout, oui pas mal du tout. Il y a toujours les intrigues médicales sans envergure mais le reste m’a bien plu. Après deux épisodes où elle a été ennuyeuse, l’intrigue d’Alex et de Rebecca prend une tournure inattendue. Oui, Rebecca n’est pas enceinte mais elle n’est pas une garce non plus, juste malade. Souffrant d’un désordre psychologique résultant de son opération dans la saison dernière. Un effet secondaire qui est rarement mis en avant quand on parle de chirurgie esthétique. C’est inattendu et surprenant. Comme quoi en un seul épisode une intrigue pas terrible peut retrouver de l’intérêt. Après l’histoire " lesbienne " de Hahn, il faut commencer à se méfier du début des intrigues de Grey’s anatomy dont le but se voit sur la longueur. Il vaut mieux cela qu’une intrigue transparente. Alex persiste à vouloir aider la femme qui l’aime sous l’œil moralisateur d’Izzie la mère supérieure. On se demande où cela va pouvoir le mener et on pourrait être surpris car on ne peut pas dire que le personnage ait brillé dans cette saison 4 où il joue les laissés pour compte.

Parlant d’un personnage ne servant à rien, je m’interroge toujours sur l’opportunité d’avoir introduit Lexi dans la série. Elle n’énerve avec ses airs de gentille petite fille et Cristina a bien raison d’un peu la secouer. Yang est toujours sous le choc du " retour " indirect de Preston et Sandra Oh fait passer cela magnifiquement. Elle n’a plus envie de rien et sombre dans la dépression. C’est assez rapide mais en réalité pas tant que ça. Après sa rupture avec Burke, elle s’est lancée corps et âme dans son boulot et maintenant la pression retombe et elle craque. Ça peut se comprendre. Comme le dit Meredith, elle est dans un endroit sombre en ce moment. Mais pourra t’elle en sortir ? Là aussi, on ne voit pas du tout vers où on va aller.

Par contre là où c’est facile de trouver comment cela va se terminer, c’est entre Derek et Meredith. Tous les deux sont malheureux, ils veulent revenir l’un vers l’autre mais aucun ne sait comment faire le premier pas. Derek continue de se convaincre que sa place est avec Rose, la femme pas compliquée mais il se trompe. Meredith continue de se battre contre son psy avant d’admettre pourquoi elle agit comme elle le fait. Sa mère a commis une tentative de suicide après sa rupture avec Richard, ce qui explique son comportement borderline depuis la mort d’Ellis. Un joli tout est lié sous fond d’un conte de fée moderne en compagnie de sa patiente. Le dicton " Jamais deux sans trois " se vérifie car la patiente meurt ou du moins elle a le cerveau tellement endommagé qu’elle ne se réveillera plus. Dommage, son petit ami rencontré lors d’une croisière est bien réel et interprété par Jeffrey D. Sams.

Weber continue d’apparaître autrement qu’en figurant. Son mentor doit se faire opérer mais à part cela on ne creuse pas plus cette histoire. L’opération est un succès et l’intrigue vaut surtout pour le parallèle avec George, celui ci devenant le protégé du chef même si pour le moment il fait tout sauf de la chirurgie. Le couple de Weber est reparti pour un tour mais on ne voit pas Loretta Devine pour autant. De toute façon, je ne vais pas faire semblant de m’y intéresser.

Par contre un couple faisant de la peine à voir se déchirer c’est les époux Bailey. Ils ne passent pas une scène sans se crier dessus. Heureusement Cupidon George est là pour garder le petit Tucker. M’étonnerait pas qu’ils se remettent ensemble. Ce serait d’ailleurs selon moi le meilleur choix à faire car s’il faut s’occuper de la vie sentimentale de Bailey en plus des autres couples, on n’est pas sorti de l’auberge.

On passe un cran au dessus dans l’intrigue lesbienne, Hahn embrasse Callie devant Mark ce qui laisse le docteur Torres sous le choc. Se trouverait elle en face d’une grande révélation ? Erica est elle une bisouteuse professionnelle ? ça a le don de redonner des idées à Mark qui durant tout l’épisode a tenté de changer de comportement et d’être moins un porc avec les femmes.

Conclusion, il reste un épisode après celui ci, autrement dit le final et on retrouve du bon niveau pour Grey’s anatomy. Oui, je n’ai pas peur de le dire dans une période où il est souvent de bon ton de médire sur cette série. Les différentes intrigues se suivent facilement, on retrouve de l’intérêt pour des personnages qui n’en avaient plus forcément. Je me suis même surpris à apprécier Meredith dans la scènes des toilettes avec sa psy. Donc j’attend le final sereinement car après une saison 3 en dessous de tout, j’ai retrouvé la série que j’aimais dans les saisons 1 et 2, même si entre temps celle ci a évidemment changé. Mais le changement n’est pas forcément une mauvaise chose.

Posté par tao of myself à 03:19 - Grey's anatomy - Permalien [#]