Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

jeudi 8 mai 2008

House : 4.03 97 secondes

chase_cameron403Deuxième test pour les apprentis House. Le docteur, lui, connaît la solution et laisse ses stagiaires se débrouiller. Du moins il croyait connaître la clé de l’énigme mais il se plante lui aussi et le patient meurt. En même temps, ce n’est pas comme si House s’en souciait. La vie étant un concept démodé. Il s’intéresse plus à son autre patient suicidaire, type Claude François, les doigts dans la prise de courant. Les penchants morbides de House refont surface mais j’ai trouvé cela amené comme un cheveu dans la soupe car on a du mal à comprendre ses motivations. Est ce l’aspect d’un effet encore plus génial que toutes les drogues sur le marché qui l’attire ou l’envie de savoir s’il y a un autre monde de l’autre côté ? ça sort en tout cas de nulle part même s’il faut l’avouer c’est assez rigolo, House bipant la garce juste avant afin d’être certain de revenir de son petit trip dans l’au delà. Il faut dire que House s’ennuie avec tous ses petits nouveaux incompétents qui tentent de l’impressionner par tous les moyens. Mais ils ne remplaceront jamais Cameron, Chase et Foreman. Il est amusant de remarquer la différence entre les nouveaux et les deux anciens restés travailler à l’hôpital. C’est là que l’on voit combien Cameron et Chase ont changés. Ils sont moins naïfs et adoptent une attitude à la House. Chase m’a beaucoup plu dans cet épisode car il est moins paillasson boy et ne se laisse plus faire par son ancien patron. Cette fois, c’est lui qui l’envoie balader. Cameron aime cette nouvelle attitude et moi aussi. On l’a longtemps cherché mais voilà, Robert se met à développer une personnalité. Oui, je dis Robert. vous aviez vraiment cru que son prénom c’était Chase ?

Loin, loin de Princeton, Foreman a sa propre équipe mais est il plus heureux pour autant ? Pas sûr. Il essaye de jouer au anti House en ayant un mot gentil pour ses trois assistants mais la mise en scène très housienne ne trompe personne. Tableau avec des feuilles, marqueur et diagnostic différentiel. On a presque une spin off du docteur House mais en plus fade car on a seulement des morceaux de l’intrigue. On sait juste que Foreman va être tenté de reproduire la même erreur qui l’a poussé à partir, sauf que là ça se termine en happy end. Foreman sauve sa patiente, il a conjuré le sort, youppie ! Mais sa patronne, une Cuddy 2.0, n’apprécie pas la méthode et le vire sur le champ, aie ! Il va commencer à regretter House car au moins avec lui seul le résultat comptait. Là, à la moindre petite incartade il se retrouve sur le carreau. C’est finalement très drôle car Foreman tente de ne pas ressembler à House mais il ne peut s’empêcher d’agir comme lui, mais avec des conséquences différentes. Pas de chance.

Comme on a fait un écrémage à la fin de l’épisode dernier, on commence à mieux connaître les nouveaux prétendants au titre de nouveaux larbins. Deux se distinguent réellement. La garce blonde dont il est amusant de suivre les aventures tellement elle est arriviste. House compte d’ailleurs là dessus pour être réanimé après son électrocution. Et la numéro 13 se la jouant toujours aussi mystérieuse et évitant de répondre clairement aux questions. J’oublie l’idée de la fille cachée de House, de Wilson ou de Cuddy. Peut être est elle la sœur ou la fille d’un ancien patient. Et oui, moi aussi je m’essaye au diagnostic différentiel mais dans un autre domaine. Le personnage d’Olivia Wilde paye par contre le prix fort car le patient meurt par sa faute. Je n’ai pas tellement trop compris pourquoi mais ce n’est pas grave. L’important c’est que elle comprenne, afin de ne plus commettre l’erreur par la suite. Oui, par la suite car elle n’est pas virée, elle est bien trop jolie pour cela, y compris en brunette.

Cuddy se fait rare mais son décolleté rattrape sa courte participation. Un détail remarqué même avant le docteur qui a raison, on n’a pas besoin de la regarder dans les yeux. Je la soupçonne d’utiliser son physique pour mieux manipuler les troupes de son hôpital. Ce serait marrant de connaître l’avis d’autres de ses collègues louchant sur son poste. D’ailleurs comment a t’elle obtenu ce poste au départ la petite Cuddy ? Et où est passée son envie de bébé ? Wilson est également peu présent mais il fait toujours partie de l’environnement, ça a un côté rassurant.

Bon, je vais clôturer en revenant sur cet épisode extrêmement bien balancé. On ne s’ennuie pas une seule seconde car on gagne une nouvelle équipe de larbins sans perdre les trois anciens, on n’a donc pas une impression de se faire voler l’identité de la série. Au fond, cela indique que si la série est basée sur un canevas rigide, ce n’est pas celui ci la star du show mais bien les personnages. House réagit toujours au quart de tour et a des réactions plus inattendues que jamais comme le coup de la prise électrique ou la mise en scène à la Koh Lanta/ Survivor pour le grand conseil avec ses nouveaux BFF (best friend forever). S’il fallait faire un classement de ses trois premiers épisodes, je dirai : 4.02, 4.03 et 4.01. Ce qui place donc cet épisode à une bonne place.

Posté par tao of myself à 17:12 - Dr. House - Permalien [#]