Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

dimanche 9 mars 2008

Damages : 1.04 Tastes like a ho-ho

damages104On stagnait un peu dans l’épisode précédent. Cette fois ci on avance et pas qu’un peu. Au centre de l’intrigue cette fois le témoignage de Katy. De quoi s’intéresser de plus près à ce personnage qui n’a visiblement rien de sage. Je dirai même que c’est tout le contraire. Un joli contraste avec Ellen la blanche colombe, la vierge sacrifiée pourrait on même dire car ça ressemble de plus en plus à cela. Ainsi la sonnerie de l’ascenseur dans lequel elle sort au début de la série serait celui de l’immeuble de Patty ? Un détail d’une seule seconde à peine mais qui remet pas mal de choses en questions. Enfin bref, intéressons nous à Katy, celle ci se fait bien manipuler au cours de l’épisode. Elle raconte enfin sa version des faits à Patty et aux différents avocats travaillant sur l’affaire dont bien évidemment Ellen et les moindres détails de sa vie privée sont révélés au grand jour. Sa dépendance à la drogue, son avortement, sa tendance à coucher avec le premier homme venu. Et surtout sa tendance maladive à mentir. Ainsi elle continue de faire croire que Gregory était uniquement un type d’un soir même si elle continue de le voir. Comme il lui dit, il ne peut pas témoigner lui même de ce qu’ils ont vu dans le parking car dans ce cas, sa liaison serait mise à jour et sa femme serait mise au courant. Et visiblement il n’est pas prêt à quitter sa femme pour Katy qui se satisfait apparemment de la situation. Et soit dit en passant la scène de déposition est remarquable, à la fois sobre, dure et surprenante vu la révélation du mensonge.

Gregory lui livre donc des informations sur le mec accompagnant Frobisher dans le limousine. Et bêtement elle le croit et donne les infos à Patty comme si celles ci venaient d’elle. Ce qu’elle ignorait c’est que Gregory lui mentait aussi du coup, elle se retrouve discréditée comme témoin. Mais le plus amusant, Patty elle même voulait en arriver là. Elle savait très bien que le mec n’était pas en Floride à ce moment là et pourtant elle a laissé Katy monter à l’échafaud avec un avantage double. Faire croire à l’avocat de Frobisher qu’il n’ont aucune preuve solide mais surtout prouver par A+B à la petite Ellen que l’on ne peut avoir confiance en personne. Y compris en sa future belle sœur. La confiance, il en est beaucoup question dans cet épisode car David semble peu à peu se détacher d’Ellen trop souvent absente. Et il se lie avec la fille d’un patient à l’hôpital. Il résiste bien au début mais à mon avis il ne résistera pas bien longtemps. Mais là encore n’est il pas en train de se faire manipuler ? J’ai trouvé cette histoire de liaison bien trop facile, bien trop convenue pour être uniquement ce qu’elle est. Ça ne m’étonnerait pas que tout soit orchestré par Patty afin d’isoler le plus possible Ellen. Mais dans quel but ? Mystère. Une chose est certaine, Katy est toujours vivante 6 mois plus tard car c’est elle qui vient reconnaître le corps de son frère à la morgue. La confrontation à travers la glace sans teint de Katy et d’Ellen nous laisse imaginer qu’il s’est passé beaucoup de choses entre elles mais tout ce passé ne nous est pas encore révélé.

Ce que Patty n’avait sans doute pas prévu par contre c’est l’énervement de Tom d’être manipulé comme un pantin. Comme il le disait dans l’épisode précédent, il est avocat et cela lui manque. Il n’est visiblement pas très à l’aise dans le rôle de l’homme de l’ombre et finit par accepter la proposition d’un autre cabinet d’avocat. Logique, car officiellement il a été viré comme un mal propre par Patty Hewes, normal que la concurrence cherche à le recruter. Mais comme pour la fille à l’hôpital, cela ressemble à une manipulation de plus. Peut être Frobisher cette fois. Car même s’il n’apparaît pas beaucoup. On sent une véritable partie d’échecs à distance entre lui et Patty.

Parlant de Patty, où est donc passé son fils Michael ? On l’avait cru enlevé dans le dernier épisode avec la bénédiction de sa mère et j’avoue sur le coup j’ai eu un peu de mal à comprendre ce qui s’était passé. Mais Patty ne semble pas s’inquiéter pour lui. Comme elle le dit à la personne au téléphone, elle rappellera la semaine prochaine. Aurait elle envoyé Michael dans l’un de ses espèces de camp militaire pour ados rebelles ? ça ne m’étonnerait pas d’elle.

Conclusion : Un épisode excellent, prenant. Des retournements de situation ambigus, des personnages de plus en plus intrigants. On commence à y voir un peu plus clair dans l’histoire même il y a encore beaucoup de zones d’ombres pour notre plus grand plaisir avec une Glen Close toujours magistrale dont le personnage joue visiblement sur plusieurs tableaux à la fois.

Posté par tao of myself à 15:49 - Damages - Permalien [#]