Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

lundi 12 mars 2007

Raz le bol des experts

csi_lasvegascsi_newyorkcsi_miami

Une fois n’est pas coutume, je lance un coup de gueule contre les séries et cela à l’égard des experts (CSI) et ses différentes séries dérivées. Hier soir encore, RTL-TVI diffusait trois épisodes des Experts. Certes trois épisodes dans l’ordre et inédits, mais cette diffusion était précédée en après midi d’une rediffusion de sa spin off de Miami. Le lendemain, un autre épisode de Miami mais cette fois en inédit et en prime time. Un jour de répit et TF1 dégaine mercredi trois autres experts de Las Vegas mais dans le désordre le plus total. On peut même y ajouter la mauvaise copie française diffusée également par rafle 2 ce jeudi par la chaîne française. Ce n’est donc pas moins de 10 épisodes d’enquêtes scientifco policières (8 US et 2 français) qui sont sur nos écrans cette semaine.

Dernièrement le quotidien belge " La dernière heure " dénombrait pas moins de 8 épisodes des experts diffusés en semaine partagés entre RTL et TF1. Ne frôle t’on pas l’overdose ? Si je ne suis pas à la base un fan de cette saga, je peux en reconnaître l’efficacité et le succès de celle ci. Mais je me permet donc de m’interroger. N’est on pas à cette allure là en train de détruire l’un des plus gros succès séries de ses dernières années en offrant aux téléspectateurs toujours et encore plus d’épisodes de cette série ? Cette série est mise à toutes les sauces et en toutes circonstances. Exploitée et surexploitée par les chaînes en possédant les droits. Au point que l’on ne voit plus que ça quand on allume la télé en soirée. Meurtre, autopsie, découpage de corps et effets spéciaux peu ragoûtants au menu chaque soir ou presque. Je vais argumenter en différents point le pourquoi de ce raz le bol contre les experts.

Le bouclier contre la concurrence

Depuis la rentrée télé, TF1 a trouvé son nouveau champion de l’audience : Les experts. On ne peut que saluer ce succès série, mais si on analyse celui ci on remarque bien souvent que cette diffusion des experts sert avant tout à la chaîne de bouclier contre la concurrence des autres chaînes. Ce phénomène est également visible de l’autre côté de la frontière franco-belge.

Dès que la concurrence propose un programme susceptible de rallier un grand nombre de téléspectateur, on dégaine les experts, quitte à créer l’émoi au sein de la population et l’inquiétude des professionnels du cinéma. Ce fut le cas il y a quelques mois lorsque TF1 remplaçait son inamovible film du dimanche par les experts afin de contrer France 2 qui en contre programmation proposait une soirée FBI portés disparus bien trop performante aux yeux de la chaîne privée.

C’est également le cas en Belgique où dès que la RTBF propose un programme novateur attirant le téléspectateur comme " Y a pas pire conducteur ", RTL déprogramme en catastrophe ses émissions d’humour du mardi pour offrir en remplacement je vous le donne en mille, les experts. La chaîne aurait pu proposer autre chose, un film ou une autre série tout aussi accrocheuse. Mais non, c’est toujours le même déclic, tel un réflexe pavlovien. Bref dès qu’une chaîne est en difficulté, vous pouvez être certain qu’elle sortira l’arme magique des experts pour redresser la barre.

La diffusion aléatoire

Ce bouclier anti concurrence est bien souvent assorti d’une diffusion aléatoire, les experts étant passé un peu par toutes les cases au fur et à mesure des saisons. Diffusés il y a quelques mois le dimanche sur TF1, la série est diffusée cette semaine le jeudi mais peut être pour une seule soirée " exceptionnelle " sans doute.

Si en Belgique, on peut encore se prévaloir d’une diffusion dans l’ordre, en France c’est très loin d’être le cas. TF1 alternant les saisons 3, 4 ou 7 au fil de la soirée et cela sans voir le téléspectateur émettre le moindre frisson (c’est aussi là le problème j’y reviendrai).

Forcément si le jour est aléatoire, cela signifie théoriquement que le programme établi normalement dans la case horaire se voit déprogrammé souvent sans véritable raison. Ainsi les experts Manhattan ont pris il y a deux semaines la place de House le mardi sur RTL pour revenir à une diffusion normale la semaine suivante. Mais 3 semaines plus tard, surprise, les experts reviennent et déprogramment à nouveau le passage de House saison 2. L’argument suprême de RTL étant de diffuser dès que la version française est disponible pour ne pas se faire doubler par la chaîne française. Argument qui peut se défendre mais comme TF1 diffuse la série dans le chaos le plus complet, je ne sais pas si cela joue beaucoup. De plus dans le passé, il a été démontré que rediff ou pas la série fait de toute manière de très bons résultats. De plus il n’est pas rare même avec les experts de voir TF1 finir la soirée troisième derrière RTL et la RTBF en Belgique.

La diffusion en gavage par 2 ou 3 est aussi particulièrement énervante. Si un épisode ça peut encore passer en attendant un programme meilleur. Deux ou trois épisodes, c’est carrément impossible en ce qui me concerne. Le pire c’est les chaînes qui en font une " soirée événement ". Comme si on faisait un cadeau aux téléspectateurs avec cette programmation expéditive et empoisonnée. Oui, empoisonnée car avec une telle diffusion en rafale, la soirée dure souvent plus tard et donc je défie le téléspectateur de base (pas les fans acharnés bien sur) de se rappeler en détail le lendemain ce qui s’est passé dans chacun de ses épisodes. Une manière sans doute de faire revenir le téléspectateur d’ici quelques mois devant les mêmes épisodes diffusés dans un ordre différent et il n’y verra que du feu.

Le téléspectateur a donc sa part de responsabilité là dedans. Celui ci a l’opportunité de dire stop en sanctionnant la chaîne grâce à l’audience mais cela n’arrive malheureusement pas très souvent. Le téléspectateur allume TF1 ou RTL par défaut, comme s’il n’y avait que ça et donc cautionne malgré lui la politique chaotique des experts en particulier sur TF1. Alors qu’entre rediffusions, inédits, épisodes dans le désordre, retour de personnages morts, il y aurait de quoi se perdre et exprimer un certain raz le bol. Certains râlent pourtant en ouvrant leur programme télé favori pour s’exclamer : " encore les experts !  ". Mais ils se retrouvent malgré tout devant faute de mieux ou par paresse.

Le clonage en séries

Mon troisième raz le bol, vient de la série en elle même. Celle ci est déployée en une série mère (Las Vegas) plus deux spin off : Miami et Manhattan. Toutes les trois sont conçues sur le même moule.

Un chef charismatique : Petersen , Caruso, Sinise, une alter ego au féminin et des sous fifres interchangeables et fantomatiques.

Les intrigues mis à part le lieu géographique ne diffèrent gère de l’une à l’autre. Au contraire par exemple des Law & order qui ont chacune leur spécificité. L’intrigue en elle même est souvent mécanique avec la recherche d’indices minuscules dont est exclus le téléspectateur.

Le portrait de personnages ou de milieux sociaux faits également souvent défaut. Seul compte la recherche du coupable tout simplement.

Il est également amusant de remarquer que c’est la moins bonne des trois CSI qui est la plus diffusée sur TF1, autrement dit les experts Miami avec la moue constipée de Caruso et ses pauses immuables mains sur les hanches, lunettes noires et cheveux dans le vent.

Du coup, on a au moins 66 épisodes par an de CSI toutes séries confondues. De quoi gaver pendant encore de longues années les téléspectateurs qui semblent en redemander encore et encore. A côté de cela de très bonnes séries ne se voient pas donner une seule chance et sont reléguées à des horaires moins exposés. Je pense en ce moment à House sur TF1. Si la série est saluée de toute part par la critique et Hugh Laurie auréolé de nombreux prix, la série se retrouve expédiée à minuit sur la chaîne française. Le côté pourtant mécanique du scénario ne devrait pourtant pas perturber le téléspectateur abreuvé de Coca cola de TF1.

Bilan : Trop d’experts, tue les experts. A petite dose une telle série à parfaitement le droit d’exister et je ne la critique pas en tant que tel. Mais son mode intensif de diffusion par des chaînes dominantes (tant en France qu’en Belgique) rend la série insupportable à la longue. Vous me direz qu’aux USA c’est la même chose. Certes CBS diffuse les trois séries sur la semaine mais un seul épisode de chaque CSI étalé sur trois soirées différentes à des horaires différents avec à côté une concurrence plus accrues qui permet à tout le monde de s’y retrouver.

Posté par tao of myself à 18:22 - Hors série - Permalien [#]