Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

samedi 7 juin 2008

House : 4.10 Pieux mensonge

wonderfullie04Les fêtes de fin d’année sont une période du pardon, de la générosité, d’entraide. Pas pour Gregory House. A peine son équipe formée, il faut maintenir de la compétition par souci d’efficacité. Et rien de tel que les cadeaux de Noël pour semer la discorde entre Taub, 13 et Kutner. Et si ça permet à House d’avoir quelques jolis cadeaux, c’est du bonus. Kutner rompt le premier le pacte en offrant son cadeau à House, Taub et 13 sont ainsi obligés de suivre. Mais comme le fait remarquer 13, ne pas en vouloir à Kutner est une façon de faire enrager House. Tout ce qui tourne autour des cadeaux est excellent, House manipulant son entourage en faisant croire qu’on lui a offert un joli Iphone… appartenant en fait à Wilson. C’est vrai qu’il a un côté geek l’oncologue donc logique de le voir avec un Iphone. Vraiment très amusant toute cette intrigue.

J’ai par contre trouvé House très cruel quand il parle de la maladie de Huntington qu’a ou n’a pas numéro 13. Il marque néanmoins un point, elle défend sa patiente alors qu’elle a fait un test génétique sur le gène du cancer du sein alors qu’elle même refuse d’en passer un pour Huntington. C’est assez paradoxal. De son côté, House n’est pas non plus à une contradiction près. Il clame sans arrêt que tout le monde ment, que seule la vérité compte mais quand sa patiente partage une totale franchise avec sa fille, il la critique. Même si là il n’a pas tort, un mensonge est parfois préférable à la vérité. J’aime bien la dynamique s’amorçant entre House et 13. Celle ci est un peu différente de celle qu’il entretenait avec Cameron car 13 ne reste pas béate d’admiration devant lui. Elle a ses propres convictions, ses propres idées et je dirai qu’elle est une femme plus forte que la Cameron des débuts de la série.

Même à Noël des gens tombent malades, comme c’est le cas pour Maggie. Tout ce qui tourne autour du thème de la vérité et du mensonge est bien traité, surtout avec les questions déplacées de House au début sur l’honnêteté entre mère et fille. La fillette connaît elle la position sexuelle préférée de sa mère ?  La répons est oui, j’ai trouvé cela assez sordide. Certaines vérités ne sont pas forcément bonnes à dire. On dit souvent que tout mensonge comprend sa part de vérité. Si on suit ce principe, trop de vérité peut être là pour dissimuler un mensonge. Comme par exemple celui concernant la filiation entre Maggie et sa fille. Cela, je l’avais vu venir dès que la mère s’est montrée réticente pour tester sa fille concernant la greffe de moelle osseuse. Si elle n’est pas sa mère biologique, cela ne l’empêche pas d’être une bonne mère attentive. House comprend cela et accepte pour une fois le mensonge. La boucle est ainsi bouclée sur ce thème.

Cuddy n’est pas très présente mais l’épisode voit le retour de l’intrigue médicale secondaire. Celle ci est toujours très amusante. Ces petites intrigues secondaires sont même souvent plus inspirées par rapport au cas médical classique. Ainsi House doit traiter une prostituée aimant les ânes et qui joue également la vierge Marie lors une crèche vivante le soir de Noël. A nouveau une jolie contradiction comme la série aime les manier et cela tout spécialement dans cet épisode.

Durant tout l’épisode, House observe les réactions de ses différents nouveaux assistants lors du " test des cadeaux ". Celles ci peuvent en dire longs sur eux même si on reste toujours dans le même phénomène de mimétisme par rapport aux personnages vétérans. Kutner est toujours le lèche cul, 13 est la plus proche de House et Taub reste en dehors de ce jeu comme Foreman d’ailleurs. Mais c’est la réaction de House à la fin qui est la plus intéressante. Il refuse de se joindre au pot de Noël où tous ses ex et nouveaux assistants sont présents mais on a plutôt l’impression qu’il en joue et qu’il s’amuse à être le méchant. Il paraît même content de les voir tous réunis. Il n’enlève pas pour autant son costume de monsieur Scrooge, logique pour un épisode de Noël. Autre clin d’œil, l’un de ses assistants lui a offert une édition de Conan Doyle. Holmes n’étant jamais très loin quand on parle de House.

Posté par tao of myself à 17:16 - Dr. House - Permalien [#]