Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

mardi 3 juin 2008

Grey's anatomy : 4.14 The becoming

docteur_hahnRien de spécial dans cet épisode. La brèche ouverte par Addison dans l’épisode précédent continue d’être explorée et pour le reste rien de neuf, on ne fait que ressasser de vieilles histoires pour passer le temps. C’est notamment le cas avec Weber. Adèle fait son retour sous un prétexte bidon et ils finissent par se remettent ensemble. Richard montrant à son ex combien il a su changer depuis qu’elle l’a quitté. Bref c’est tout sauf passionnant mais si la vie sexuelle du chef l’était, ça se saurait depuis très longtemps.

Collé au chef, George joue les messagers pour ce formulaire afin de savoir qui couche avec qui dans l’hopital. C’est sans doute pour permettre au téléspectateur qui avait loupé quelques épisodes de se remettre à jour. Et ça a le don d’énerver Miranda car elle semble être la seule à n’avoir jamais eu d’aventure au sein du Seattle Grace. Elle doit bien être la seule du casting.

Meredith et Derek se rapprochent petit à petit, c’est inévitable car on est en fin de saison. Mais pour la première fois depuis longtemps, cela est fait correctement, sans lourdeur et sans niaiserie. Quoique la scène de la synchronisation du virus est un peu too much et on en fait des tonnes pour nous dire qu’ils sont des âmes sœurs inséparables, sur la même longueur d’ondes. Dégoulinant de bons sentiments mais oui, ça passe bien. Amy Madigan est toujours parfaite en psy de Meredith et quand elle a le malheur d’appuyer sur le bouton vérité, Meredith claque la porte. C’est bien joli de dire Derek est avec Rose mais ça veut surtout dire qu’il n’est pas avec Meredith. Et c’est surtout cela qui la tue.

Dans un autre coin de l’hôpital, voici l’intrigue qui a fait grincer les dents d’Isaiah Washington. On voit sa photo une micro seconde et monsieur râle pour si peu. Cela rend l’acteur encore plus antipathique. Burke a reçu un super prix et cela fait replonger Cristina qui pensait avoir dépassé sa rupture avec son ex depuis bien longtemps. Du coup, direction la morgue pour jouer à " N’oubliez pas les paroles " en compagnie des cadavres avec Lexie en joker. La chanson à un million d’euros, c’est " Like a virgin " de Madonna. Si ça peut faire évoluer Cristina pour la fin de la saison, bonne idée car franchement la cantonner à des histoires médicales ça commence à me lasser. Le personnage ressemble à un vrai fantôme, c’est elle même qui le dit et c’est vrai. Cette année Cristina erre dans les couloirs de l’hôpital sans but, sans réelle intrigue. Sa flamme semble s’éteindre. Il serait tant de retrouver Cristina la battante car elle commence à me filer le bourdon.

Callie continue de coucher avec Sloan pour prouver qu’elle n’est pas lesbienne. Erica tire la gueule quand le grand brun se ramène pour pincer les fesses de sa fucking friend. Car oui pour l’instant on ne peut pas dire qu’ils forment un vrai couple. Hahn est pourtant très très jalouse et rit jaune quand Callie lui parle de la remarque d’Addison. Voilà donc une intrigue de confirmée.

Autre intrigue gay friendly, le patient de Meredith et Derek se la joue Brokeback mountain, version armée. Le mec doit se faire opérer mais il refuse d’avouer son amour à son petit copain pour ne pas déplaire à son vieux papa. Du coup, il meurt seul pendant que son copain est dans la salle attente. Toute ressemblance avec un film d’Ang Lee précédemment cité ne serait que pure coïncidence même si on a tout copié. Et comme Meredith est en manque de bisou, elle joue les voyeuses pendant que les deux mecs se roulent une pelle pendant 10 minutes. Mine de rien, Derek et Meredith sont maudits, ils bossent ensemble pour la deuxième fois depuis leur rupture et c’est déjà le deuxième mort. Une malédiction des amants maudits ? M’étonnerait pas de voir la psy faire de la magie noire, Amy Madigan a la tête à ça.

Applaudissement, Mark Sloan a une vraie intrigue à lui tout seul. " For the very first time " comme dit Madonna. Les infirmières ne veulent plus coucher travailler avec McSlutty. Peut être le déclic faisant comprendre à Sloan qu’il est tant pour lui de changer de mentalité. Seul problème, on en a rien à faire de cette intrigue.

Et pour finir, le rapprochement entre Izzie et Alex se voit venir gros comme une maison. Normal, Izzie ne s’attaque qu’à des mecs mariés, en couple ou mourrant. Et puis elle a un super secret mais ne peut pas le dire au principal intéressé, c’est bien dommage. Du coup, elle drague le petit Tucker sous les yeux de sa mère bien trop préoccupée car son mari s’envoie déjà en l’air avec quelqu’un d’autre.

Conclusion : Il se passe tellement de choses qu’on a le temps de s’intéresser à rien entre deux bâillements. Les personnages sont en roue libres et restent fidèles à eux même. Seule Cristina nous sort de notre ennuie grâce à son interprétation de " Like a virgin ". Burke aurait il été son premier mec ? ça serait ça le véritable scoop.

Posté par tao of myself à 17:29 - Grey's anatomy - Permalien [#]