Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

samedi 31 mai 2008

Lost : 4.12 There's no place like home (part II et III)

jackfinalComment passer une heure et 23 minutes devant la télé sans s’en rendre compte ? Regardez le final de la saison 4 de Lost et le tour est joué. Un épisode passionnant, brillant, captivant. La série ne déçoit pas, on avance par petites touches certes mais on avance. Le doublé épisode final de Lost utilise avec efficacité son format, on n’a pas simplement deux épisodes collés l’un à l’autre mais une seule histoire du début à la fin où le présent et le futur se rejoignent. Intelligemment, on reprend là où le final de la saison 3 nous avait laissé. Je l’avais vu venir mais c’est une bonne idée car on remplit les blancs, on comprend ce qui s’est passé et Lost tourne une page de son histoire. Si des mystères demeurent, on sait tout de l’histoire et quand la série repartira, on aura en quelque sorte un Lost numéro 2 où les Oceanic 6 reviennent sur l’île. Je fais d’ailleurs la prédiction que les flash backs de la saison 5 seront en partie centré sur ce qui s’est passé durant les trois ans où les Oceanic 6 ont quitté l’île et sur les événements terribles qui s’y sont passé d’après Benjamin Linus et Jeremy Bentham alias l’homme dans le cercueil, alias John Locke. On joue beaucoup sur le mystère de l’identité de Jeremy Bentham durant tout cet épisode, celui ci ayant rendu visite à beaucoup de monde ses dernières semaines avant de mourir. Walt (les hormones de croissance, ça marche), Jack, Kate. Ce pseudonyme est un stratagème assez facile pour faire durer le suspense mais jusque la dernière seconde on ignore qui il est vraiment et au moment de découvrir son identité, ça pouvait être un peu n’importe qui. Le fait que ce soit Locke relance le suspense. Pourquoi est il mort ? Qui l’a tué ? Car on se doute qu’il ne s’est pas vraiment suicidé. Pourquoi est il venu mettre en garde les Oceanic 6 de la présence de Ben hors de l’île ? De plus, on sait que Locke n’est pas vraiment mort, c’est un personnage bien trop important pour ça. Ramener son cercueil sur l’île servira sans doute à le ressusciter… comme Christian a été ressuscité. D’ailleurs, j’ai une idée à ce sujet. Selon Miles, Charlotte serait déjà venu sur l’île. Et si Christian était lui aussi déjà venu sur l’île ? Cela expliquerait pas mal de choses. Par exemple, la présence de ses deux enfants.

Tout n’est pas parfait malgré tout dans cet épisode. Trois petits défauts à mettre à jour. Les Oceanic 6 se rejoignent certes un peu facilement vu la grandeur de l’île mais la façon dont le puzzle de leur sauvetage est mis en place est amusant. On peut par contre reprocher le sacrifice de Sawyer un peu trop facile, mais on le sait il n’a jamais voulu quitter l’île. C’est pour cela qu’il a toujours suivi Locke cette saison. Sur le bateau, on fait traîner les choses, Michael, Desmond et Jin passant tout l’épisode à regarder le C4 en disant " Et si on faisait ça ? Ah zut, ça ferait boum ! ". Autre reproche, Locke pas foutu de trouver l’entrée de la station " orchidée ". Ben s’est gouré et il a misé sur le mauvais cheval. Son sacrifice en se livrant à Keamy a été vain. Locke devra attendre son retour pour pouvoir descendre à l’ascenseur pour en remonter auréolé de la couronne de chef des Autres, pendant que Ben accomplit son destin en " bougeant l’île ". Locke avait raison, l’île peut bouger. Mais bouger dans quel sens ? Géographique, temporel à l’image de la machine à voyager dans le temps pour lapin ? Un phénomène totalement improbable mais qui fonctionne à merveille dans la série. On arrive à y croire et la scène rappelle le final de la saison 2 lors de l'explosion du bunker avec cette lumière blanche aveuglante. On n'échappe pas non plus à quelques touches d’humour absurde grâce au duo Locke/ Ben. La tête de Locke regardant la vidéo Dharma où l’on dit de ne surtout pas mettre d’objet métallique dans la machine pendant que Ben fait le contraire est un grand moment d’humour. Benjamin, toujours aussi génial, nous gratifie de nouvelles répliques cultes comme son " Et alors ? " quand Locke lui reproche d’avoir sacrifié les gens sur le bateau. Ou son air halluciné quand il dit à Jack que Jeremy Bentham fera partie du voyage retour vers l’île. Ben encore plus que Locke est le personnage le plus truculent de la série car on ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui. Les scénaristes l’ont bien compris, Jack, Kate ou Sawyer largement mis en avant dans les premières saisons, sont largement moins exploités cette année au profit d’autres personnages plus riches.

Les événements se bousculent tout au long de cet épisode laissant la priorité à l’action. Aucun temps mort. On passe d’un endroit à un autre et on ne s’ennuie pas. A l’image des scènes d’action en compagnie du commando mis en échec par les Autres. Mais on se doute, Widmore a seulement perdu une bataille et non la guerre. Sun le relançant en lui faisant une petite visite devant un blue screen représentant le Tower bridge de Londres et le Gherkin building. J’ai beaucoup aimé aussi le rêve de Kate où Claire totalement barge la met en garde contre l’idée de ramener Aaron sur l’île. On ignore d’ailleurs toujours pourquoi Jack et Kate se disputent tellement au sujet du jeune garçon antéchrist.

Ce final permet également de dissoudre complètement la part de mystère des Autres qui se montrent au grand jour, s’unissent à Kate et à Sayid et laissent partir les Oceanic 6 avec l’hélicoptère. Ils se présentent ainsi comme les défenseurs de l’île contre les envahisseurs et on leur ferait presque confiance malgré leurs méthodes employés par le passé. On peut aussi commencer à les comprendre. Ils ont d’abord vaincu la Dharma initiative venue tester les capacités de l’île, puis ils ont aujourd’hui repoussés le commando Widmore. On comprend donc leur peur liée au crash de l’avion et leur crainte d’être découvert. Ça n’explique pas tout c’est vrai, mais là aussi on tourne une page importante en ce qui les concerne.

On comprend également pourquoi les Oceanic 6 sont sous le choc lorsqu’ils arrivent pour la conférence de presse. Les événements se sont bousculés en quelques heures. Le départ en hélicoptère, l’explosion du bateau, l’accident de l’hélico, le sauvetage du " seeker ", la mise en scène sur l’île de Membata. C’est d’autant plus tragique pour Sun qui a assisté impuissante à la mort de Jin. Mais là, je me pose des questions. Jin est il vraiment mort ? On pourrait avoir une surprise selon moi en ce qui le concerne. Par contre pour Michael, cela ne fait aucun doute. Il est mort dans l’explosion, Christian étant venu le libérer en lui disant qu’il peut partir. Sa part du contrat est remplie, la mission de Keamy a échoué. Il peut donc s’en aller en paix.

Toutes les pièces du puzzle se mettent ainsi en place. Il n’y a pas vraiment de grosses surprises mais on n’en a pas vraiment besoin je dirai car l’histoire avance et c’est en quelque sorte déjà cela les réponses à nos questions. La plus grosse surprise vient du bateau " The seeker ", le bateau de Penny. Là, je ne m’y attendais pas du tout. Sans doute car on ne nous laisse pas le temps de réfléchir. La mise en scène a ici toute son importance, on se focalise sur la question de savoir si les Oceanic 6 doivent mentir ou pas et donc on ne se pose pas la question de savoir qui est sur ce bateau. Desmond étant le seul personnage (avec Lupitus) ne faisant pas partie des Oceanic 6, la réunion avec Penny est logique et vraiment très belle. C’est la touche de romantisme de la série mais on n’assiste pas une scène niaise. Leurs retrouvailles sont sobres, touchantes et cela explique comment toute la mise en scène du faux sauvetage a été préparée durant une semaine.

Reste maintenant les autres rescapés restés sur l’île qui a bougé. La saison 5 sera sans doute centrée sur le retour sur l’île. Le tout sera de savoir si celui ci se fera rapidement ou si on fera traîner les événements. Reste donc Sawyer, Juliet, Miles, Charlotte, Rose, Bernard, Claire, Locke, Ben et les Autres. J’en ai peut être oublié ce n’est pas une liste arrêtée. Le final de Lost est donc à la hauteur de l’ensemble de la saison 4. Un épisode également plus sombre notamment dans les flash forwards. Un épisode extrêmement bien maîtrisé faisant le lien comme je l’ai dit en début entre le présent et les flash forwards justifiant ainsi d’autant plus leur présence. Nul doute, l’épisode permet de ne pas rester sur la fin. C’est évident, on veut connaître la suite mais je pense que pour l’instant on peut parfaitement se contenter de ce que l’on a. En ce qui me concerne, je ne me sens pas volé et je n’ai pas envie de voir la suite… du moins pas tout de suite. Pas de frustration donc et le sentiment de regarder une série de qualité. Et cela je le maintiens, Lost reste pour moi la meilleure série des networks américains pour le moment. Là où des Heroes, 24 ou Prison break peuvent décevoir, Lost reste une série parfaitement maîtrisée, égale à elle même et particulièrement addictive et qui pourtant n'essaye pas d'en faire des tonnes autour d'elle. Waouh, plus de deux pages en word, je vais arrêter. Je pourrai sans doute encore parler des heures et des heures de Lost mais je vais m'arrêter. Et vous qu'avez vous pensé de ce final de la saison 4 de Lost ? Frusté, déçu, comblé, impatient de voir la suite ?

Posté par tao of myself à 15:20 - Lost - Permalien [#]