Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

dimanche 11 mai 2008

House : 4.04 Esprit frappeur

bosleyIl y a un goût de 6e sens dans cet épisode car la patiente voit des morts partout. Y compris l’oncle Walt de House. Intelligemment le docteur entre dans le jeu de la patiente pour comprendre de quoi elle souffre car oui les visions de fantômes sont un symptôme. Et il vaudrait mieux ne pas se tromper après le fiasco du précédent épisode. Pour cela les 7 mercenaires de la médecine se relaient à son chevet à coup d’expérience et de diagnostic très divers. Maintenant on les connaît bien tous les sept : La garce, numéro 13, le vieux menteur, le chirurgien esthétique, le mal rasé, l’indien et le bigot à tête noire. Raciste comme dénomination, vous préfériez Big love sans doute ? Ce dernier devient plus que jamais le punching-ball de House et il est l’objet d’un pari avec Cameron. Celui ci va t’il réagir aux insultes de House ? C’est tout l’enjeu et la réponse est étonnamment oui. Ce qui coûte un billet de 100 dollars au docteur House. La dynamique entre Cameron et lui est à son apogée et j’adore de plus en plus celle ci. Une Cameron beaucoup plus forte, devenant l’égale de House depuis qu’elle ne travaille plus avec lui. Un peu comme Cuddy et Wilson en fait. On fait entrer le personnage dans une nouvelle dimension. Autre grand moment, House ne se déplaçant même plus de son bureau et parlant à ses apprentis par le biais du haut parleur du téléphone avec ce qu’il faut de répliques amusants.

Foreman n’a pas de chance, il s’est fait virer de Mercy et personne ne veut l’engager. Soit l’employeur lui reproche de ne pas avoir suivi les ordres, soit il trouve cela culotté mais n’a pas les couilles de l’engager. Comme le dit Cuddy, il est un House light. Trop peu conventionnel mais pas assez génial pour être indispensable. Cuddy se sentirait elle coupable ? Car je ne vois que cette raison pour engager à nouveau Foreman. Ce sera amusant de voir la réaction de House à ce retour. Ce serait encore plus drôle si on opposait les deux médecins chacun avec une équipe différente. Ce début de saison joue en tout cas pas mal avec les bases de la série, on retourne celle ci dans tous les sens et la nouvelle dynamique me plaît beaucoup car elle est pleine d’inattendu. Je ne m’étais ainsi pas douté une seule seconde du retournement de situation à propos de la mère de la patiente et l’attitude de Amber la garce nous change de Cameron, ne serait ce que dans sa façon de parler à Cuddy nettement plus lèches cul. Comme si ça allait lui valoir de bons points auprès de House. Lui, il est en définitive comme moi, il veut être surpris cette saison et donc l’attitude de la garce tentant de déstabiliser la toujours très mystérieuse numéro 13 en jouant sur sa culpabilité de la mort du dernier patient est excellente.

La garce trouve cette fois la solution grâce à une illumination typiquement housienne. Ce serait ainsi le pain rassis qui aurait provoqué les visions et ça collerait avec les autres symptômes. Ça m’a semblé un peu gros comme conclusion mais l’émotion l’emporte sur le reste. Car si les visions sont un symptôme, la mère d’Irène n’est pas réellement dans la pièce et leurs adieux sont émouvants et bien mis en scène. Mais comme pour nous dire que sa mère ne la quittera jamais, on a la symbolique de la croix autour du cou. J’avais d’ailleurs pensé à un moment à une intoxication à cause de ce collier.

Toujours influencé par la télé réalité, House nous fait un conseil façon " Bachelor " arrivant quelques fleurs à la main qu’il va distribuer aux heureux élus pouvant rester. Ça devient même un jeu au sein de la série où il faut deviner le prochain viré. Cette fois, le choix est cruel mais logique. Bosley s’en va, normal il n’est pas un vrai médecin. House a pourtant été gentil, il lui a permis de réaliser son rêve, il n’est donc pas si insensible. Mais il ne le vire pas à cause de son mensonge mais parce que le vieux bonhomme pense un peu trop comme lui et cela n’est pas très intéressant.

Le prochain à quitter l’aventure ? Je dirai le mal rasé car c’est le moins identifiable des candidats, le moins mis en avant.

Clin d’œil pour Amaury du podcast de Serieslive on air, une petite réplique housienne :

GREG HOUSE: I'm sorry. What do you people want to be called this week?

JEFFREY COLE: Cole.

GREG HOUSE: I'm never gonna remember that.

Posté par tao of myself à 18:59 - Dr. House - Permalien [#]