Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

vendredi 9 mai 2008

24 : 6.20 De 1h00 à 2h00

audrey_rainesPauvre Jack Bauer. Il a risqué sa vie, trahit ses amis, le gouvernement, le pays. Et tout cela pour quoi ? Pour une espèce de folle ne se souvenant même plus de qui elle est. Un véritable gag. De plus, il ne pourra plus jamais voir Audrey sur l’ordre de James Heller. Ça valait bien la peine de faire tant d’efforts et de risquer un nouveau conflit nucléaire. En attendant, Jack peut sauver Audrey des griffes du docteur Mengele qui veut faire parler Audrey de force. Heureusement mini Jack est là pour l’aider. Oui, Mini Jack c’est mon nouveau surnom pour Rickiki Schroeder car il a de plus en plus l’air d’un clone pour notre emblématique héros. Ce n’est d’ailleurs pas pour me déplaire car c’est le meilleur nouvel ajout de la CTU depuis longtemps. Et puis, il ne pourra jamais faire pire que Chloé et Morris mettant fin à leur histoire d’amour dans les couloirs en béton de la cellule. J’espère maintenant qu’on en a fini avec ces deux là et que Chloé ne va pas s’attacher à Morris pour l’obliger à ne pas la quitter.

A nouveau la " mission Audrey " est un faux enjeu car il apparaît aussi vite qu’il est réglé. Cela grâce à l’inconstance de Nadia. Une fois elle est d’accord avec les méthodes du doc, une fois elle n’est plus d’accord. Tout cela pour les beaux yeux de Mini Jack. Au moins elle et moi nous sommes d’accord, Bill Buchannon est le mieux placé pour diriger la cellule. Au moins ça elle en est consciente et elle le dit à Karen Hayes qui ne peut que s’en mordre les doigts. Au moins, le licenciement de Bill lui permet d’avoir l’estime de Daniels et on se rend compte qu’il n’est finalement pas aussi horrible qu’on ne l’aurait cru. Maintenant que Daniels a obtenu ce qu’il voulait, il est tout de suite plus sympathique et surtout il est tout aussi incompétent que son prédécesseur. Car oui, il a commis l’erreur de coucher avec Lisa. Elle même couchant avec un lobbyste vendant ses infos aux Russes. Le gars en question n’étant nul autre que Michael Shanks, le Daniel Jackson de Stargate. Cette fois il ne sert pas de son gros cerveau, on le met juste à poil pour attirer les fans du beau Dany. A cause de cela, Daniels est bien emmerdé car le président russe menace de déclencher la troisième guerre mondiale. La vidéo avec Subarov est d’ailleurs très classe. Daniels prenant déjà ses aises en présentant Karen et Tom comme ses conseillers à lui et à lui seul.

Dans son malheur, Daniels a de la chance. Le module est endommagé et Chen a besoin d’un technicien pour obtenir les infos cryptées. C’est vraiment pas de chance pour lui ni pour nous car c’est vraiment un retournement de situation super facile pour faire traîner l’intrigue quelques heures de plus. Le temps que Jack s’échappe, mette une balle dans la tête de Chen et récupère le module. A mon avis, on va se diriger vers quelque chose dans ce genre là car il ne reste plus que 4 heures et je doute que les prochains épisodes offriront de nouvelles intrigues. Ça ressemble tout de même beaucoup à la course pour obtenir le vrai faux enregistrement dans je ne sais plus quelle autre saison en vue d’empêcher là aussi une nouvelle guerre mondiale.

24 prouve dans cet épisode qu’elle est la série la plus écologique du moment car elle recycle pas mal d’intrigues des saisons précédentes. Un véritable pot pourri de l’ensemble de l’œuvre. Le problème étant que quand c’est pourri, ça ne sent généralement pas très bon et c’est clairement le cas ici. Seul vrai renseignement, William Devane a vraiment besoin de travailler car il se déplace en tout et pour tout pour deux minutes à l’écran. Il serait tant qu’il change d’agent, le sien est nul.

Posté par tao of myself à 18:11 - 24 - Permalien [#]