Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

lundi 5 mai 2008

Desperate housewives : 4.14 Opening doors

gaby_solisUn desperate housewives classique mais efficace. Le plus surprenant concerne Bree qui serait prête à pardonner à Orson sa tentative de meurtre sur Mike, à condition que celui ci se rende à la police et aille en prison. C’est une logique très à la Bree et par un concours de circonstance, Orson se retrouve à loger chez Eddie ce qui donne un duo plutôt inattendue. Heureusement on ne parle pas encore de relation amoureux mais d’une sympathique cohabitation. J’espère qu’on en restera là et qu’on retrouvera bien vite le couple Bree/ Orson. Mais cela permet de remettre en scelle le personnage d’Eddie qui n’avait plus rien à faire depuis sa rupture avec Carlos et je dois dire que le trio Bree, Eddie, Orson est très amusant. Surtout quand Bree fait comprendre à Eddie qu’elle se jette sans arrêt sur les " restes " de ses voisines. Je me demande où cela va aboutir mais dans cet épisode j’ai trouvé cela amusant.

Autre cohabitation, celle des Solis avec leur nouvelle locataire interprétée par Justine Bateman, la Lynn de Men in trees. Un curieux hasard de calendrier au moment où ABC annonce la fin de la série de Anne Heche. L’intrigue est moins forcée dans la comédie et on joue aussi moins sur le handicap de Carlos, ce qui est une bonne idée car ça aurait fait trop redondant. Gaby ayant besoin d’argent, elle met donc l’une des chambres de la maison en location. C’est original et le personnage d’Ellie est mystérieux. On la croit d’abord prostituée, enfin c’est Gabrielle qui le pense. Ce qui permet de réutiliser le couple gay qui était en train de prendre la poussière dans un coin. Puis elle invente cette idée d’artiste du tatouage mais on semble nous indiquer qu’elle cache quelque chose d’autre. Cela est très mystérieux et cela sera sans doute l’enjeu des Solis pour la fin de la saison.

D’ailleurs ce mystère apparaît juste au moment où l’on commence à y voir plus clair dans celui des Mayfair. La confrontation entre Katherine et son ex est intense et on sent qu’elle essaye de se montrer forte. Mais ça ressemble davantage à une façade de sa part. Wayne essaye de montrer qu’il a changé, qu’il n’est plus le même homme mais on en doute beaucoup. Comme je l’ai dit la semaine dernière, c’est vraiment le loup dans le bergerie et l’acteur est vraiment très inquiétant. Hâte de voir le dénouement de cette histoire même si on se doute plus ou moins comment cela va se terminer car évidemment Wayne est toujours la même crapule qui battait sa femme.

Suite et pas tout à fait fin de l’intrigue de l’incendie chez Rick car on découvre que si les jumeaux Scavo sont responsables, quelqu’un d’autre leur a soufflé cette idée à l’oreille. Et oui, Kayla est de retour. Officiellement on ne l’avait jamais quitté mais on l’utilise à nouveau au bon moment. Son petit côté manipulatrice diabolique est excellent et malgré sa petite taille, elle est une vraie peste comme je les aime. Elle sait déjà comment manipuler les garçons comme le montre à nouveau le coup du parapluie pour sauter du haut du toit et c’est une bonne idée de revenir sur l’opposition entre Lynette et Tom au sujet de Kayla. Ça permet de montrer la différence de perception par rapport aux enfants de son conjoint. Là aussi, on se demande si l’histoire va continuer ou pas. Mais de là à en faire l’intrigue finale des Scavo, je n’en suis pas certain.

Je termine avec Susan, ce n’est pourtant pas l’intrigue la plus déplaisante. C’est chouette de retrouver Richard Burgui, son duo fonctionne toujours bien avec Teri Hatcher. Ils commencent par se balancer des vannes pour finir sur quelque chose de plus touchant et plus sincère. Classique mais j’ai trouvé cela amusant, surtout la rencontre avec Mike lâchant qu’il a été en cure de désintox. Ce n’est pas vraiment le genre de trucs à raconter au premier venu.

Bilan des courses, un épisode sympathique mais dommage de voir des intrigues si cloisonnées les unes par rapport aux autres. Seule Bree est un peu liée à Eddie et à Katherine mais pour nos trois autres épouses désespérées elles font leur petite cuisine intérieure dans leur coin. Les intrigues n’en restent pas moins agréables à regarder et j’ai passé un bon moment comme c’est généralement le cas avec la saison 4, ce qui était loin d’être le cas l’an dernier à la même période.

Posté par tao of myself à 18:21 - Desperate housewives - Permalien [#]