Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

jeudi 1 mai 2008

House : 4.02 La tête dans les étoiles

olivia_wildeJe reviens sur ce que j’ai dit. Je m’étais sans doute laissé emporter par mon manque de vicodine. Le season premiere était en fait un peu mou car comme je l’avais dit, il n’y avait pas cette dose de changement. Cet épisode par contre a ce petit plus qui fait la différence et il est tout simplement excellent. Plus que la patiente du jour répondant au doux nom d’Ousama Ben Laden, ce sont les assistants de House qui sont la vedette de ce deuxième épisode de la saison. Et là il y en a pour tous les goûts au point que ça en devient génial. On sent le brain storming d’enfer de l’équipe des scénaristes. Alors on a le lèche cul, la garce blonde, le mormon noir, l’handicapé en chaise roulante, le vieux qui n’est pas vraiment un médecin, l’immigrée clandestine, les jumelles Olsen, j’en passe et des meilleur et Olivia Wilde que l’on avait vu dans Skin (sans S), dans The O.C et dans les Black Donnelys. Evidemment c’est celle que l’on repère d’entrée de jeu et on se dit que s’il y en aura une qui restera sur les 40, c’est bien elle. La numéro 13 se fait d’ailleurs mystérieuse, elle ne veut pas donner son nom et je dois dire que le personnage me plaît déjà malgré une VF à se crever les tympans. Tant qu’on ne nous sort pas qu’elle est la fille cachée de House, tout ira bien. Cette partie dédiée aux différents candidats est totalement jouissive. La façon dont House les traite est excellente et on nous réexplique au passage les fondements même de la série du type, comment marcher derrière House en parlant du diagnostic différentiel ou comment contourner toutes les règles les plus élémentaires de la médecine. Il arrive même à leur faire réaliser n’importe quoi comme laver sa voiture ou entrer par effraction chez la patiente, même si là ça reste l’un des classiques de House basé sur le désormais célèbre " tout le monde ment ". Le point le plus drôle est aussi les raisons pour lesquelles House les vire au fur et à mesure. C’est totalement arbitraire, sans aucune cohérence. Il vire le Ahmed de la saison 6 de 24, puis le reprend car celui ci est resté malgré son éviction. Comme quoi aime qu’on lui tienne tête. C’est Wilson qu’il le dit, il va garder ceux qui sont les plus énervants afin d’être certain de ne pas s’attacher à eux.

Comme prévu, Cuddy n’apprécie guère le petit jeu de House, ce qui vaudra à toute une rangée d’être virée sur le champ car Cuddy trouve les postulants trop nombreux. Heureusement certains sont sauvés grâce au physique avantageux d’une des candidates, Speedu sort de ce corps. Parlant de l’aspect physique, nous avons un chirurgien esthétique dans la bande même s’il n’a pas tout à fait le look Christian Troy. Un détail qui sera bien utile dans cet épisode pour aider la patiente. Le petit jeu des répliques entre House et Cuddy fonctionne toujours aussi bien. Surtout quand il s’agit de parler de la poitrine de Cuddy, House n’en rate pas une.

Gros bonus par rapport au season premiere, les trois larbins sont de retour, House ayant des visions de ses trois anciens assistants. Du moins, il pense que ce sont des visions de sa culpabilité comme essaye de lui faire croire Wilson. Sauf que Cameron et Chase sont bien physiquement à Princeton Plainsboro, ils ont simplement changé d’étage. Chase fait dans la chirurgie et Cameron dans le service des Urgences. Elle s’est teinte en blonde, ça lui donne l’air vulgaire mais House adore cela. On voit vraiment l’attachement de House à son ancienne équipe, même s’il ne peut s’empêcher de les vanner. Mais c’est une marque d’affection chez lui. C’est d’ailleurs Cameron qui a conseillé à Greta, la patiente du jour de demander l’aide du docteur House. Pour la petite histoire, celle ci aimerait devenir astronaute mais pour cela elle a besoin d’une totale confidentialité vis à vis de la NASA. Rien de mieux que House pour garder un secret, c’est bien connu. Par contre Foreman est bel et bien parti et travaille désormais à New-York. Donc pour lui, c’était bien une hallucination donc ce qui travaille en fait House c’est que Foreman l’ait quitté car ne voulant pas devenir comme lui. Et ça c’est très intéressant. Cela doit signifier quelque chose, mais je n’ai pas envie de faire mon Wilson, donc je ne vais pas analyser cela d’un point de vue freudien.

On se retrouve donc en présence d’un excellent épisode, meilleur que le season premiere. On secoue House dans ses habitudes même si le personnage ne change pas fondamentalement. Il reste égal à lui même et c’est cela qui est formidable et très drôle. Il est plus que jamais le cœur du sohw et cela pour mon plus grand plaisir.

Posté par tao of myself à 20:03 - Dr. House - Permalien [#]