Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

mercredi 23 avril 2008

Damages : 1.09 Do you regret what we did ?

damages_newyorkSi le 1.08 était un coup dans l’eau, ce 1.09 est lui un coup de maître. On avance énormément et les pièces du puzzle commencent à se mettre en place même si on ignore toujours comment les tragiques évènement se passant désormais 6 semaines plus tard sont reliés à l’affaire Frobisher. Une chose est certaine, Ellen est perturbée par la mort de son petit ami mais Patty Hewes est elle aussi ébranlée par ce qui se passe. Ainsi c’est une Patty métamorphosée, apeurée que l’on retrouve à la maison de la plage. Pourquoi est elle si perturbée ? Est elle au courant de la mort de David ? Visiblement la situation lui a échappé et cela ne ressemble pas à Patty Hewes. Elle tombe le masque pour la première fois et Glen Close nous offre une prestation 4 étoiles. Visiblement les deux femmes sont allées trop loin et commencent à regretter ce qu’elles ont fait. Là encore, c’est le grand mystère mais j’ai trouvé très intéressant cette incursion plus approfondie dans la suite du récit. Cette partie a le mérite de dédouaner Tom qui ne sait pas exactement où se cache Patty mais il tente malgré tout d’entrer en contact avec elle, ce qui n’est pas une chose facile. Si jusqu’à présent, on s’était avant tout préoccupé des conséquences sur Ellen en nous laissant une Patty Hewes dans l’ombre faisant la morte, on ouvre ici une porte pour nous montrer une Patty beaucoup plus humaine. N’oublions pas non plus Pete surpris en train de fouiller dans le bureau de Patty par Tom. Cela ne semble pas anodin.

A ma plus grande joie, on laisse au placard l’histoire de l’accident des parents d’Ellen et on nous éclaire davantage sur la soi disante liaison de David. Et je dis bien soit disant liaison car Lila est soit folle et croit en ses mensonges, soit c’est une tarée manipulatrice. La confrontation entre Ellen et Lila est glaciale et le comportement de l’avocate ressemble de plus en plus à l’attitude de son mentor. On comprend maintenant le message laissé sur la boite vocale de Lila par Ellen. Et la séparation de David et d’Ellen n’est pas dû à cette pseudo liaison mais au travail de la jeune femme. Celle ci a dû faire un choix entre sa carrière et son futur mariage et a choisi son camp en se réfugiant chez Patty. Je suis content, cette histoire avec Lila n’est pas une simple liaison soap sans intérêt.

Au moins maintenant on sait de quel mort parlait David. Il s’agit de Gregory Molina. Mais celui ci a le temps de nous faire quelques confidences avant d’être percuté par une voiture en sortant le chien de Katy. Il a en fait reçu ses fameuses actions vendues en même temps que Frobisher pour louer un appartement à son nom en Floride afin que Frobisher puisse rencontrer George Moore en toute discrétion. Moore lui même un gros bonnet de la commission de régulation des transactions boursières. Au moment de la confession de Gregory à la vidéo, cela ne faisait plus vraiment de doute vu le double jeu auquel joue Moore dans cet épisode mais la mise en scène est correcte. Il fait semblant d’aider Tom et Ellen en les aiguillant sur une fausse piste concernant la mort d’une fille il y a 25 ans à laquelle Frobisher est lié. On peut malgré tout se demander à quel jeu il est en train de jouer depuis le début. Certes cet obscur événement dans le passé de Frobisher n’a rien à voir avec la procédure en cours mais il y a d’étranges similitudes dans l’achat des témoins. Et puis, c’est toujours bon de salir la réputation de l’autre partie pour s’attirer les faveurs du jury. Cela dit, je pense de plus en plus que Ray pourrait retourner sa veste à un moment où a un autre. Je ne sais pas trop pourquoi mais c’est une idée me trottant dans la tête.

Frobisher, parlons en. Ce mec est toujours une énigme. Quand il vous regarde, on ne sait jamais s’il va vous embrasser ou vous tirer une balle en pleine tête. Je reste impressionné par le jeu de Ted Danson qui était resté pour moi un acteur médiocre jouant dans un film sans nom avec Whoopi Goldberg. Mais là je reste médusé par sa performance. Sous les conseils de Ray, Arthur prend des cours de comédie afin de ne pas se trahir lors de son interrogatoire avec Patty. Et au passage, il saute la coach. Logique pour un personnage a double face. Le rêve de Frobisher préfigure également cette rencontre avec Patty qui me fait déjà saliver. Je me suis laissé prendre au jeu comme souvent avec ce genre de séquence imaginaire. Le slow entre les deux ennemis est une véritable danse macabre. Patty sortant toute une série de vacherie avec le sourire comme si elle parlait de la pluie et du beau temps. Visiblement comme pour le rêve des dents de Fiske, la culpabilité fait son chemin chez Arthur. Il faut dire que Patty remettant en scène l’accident est pour le moins une scène très inquiétante.

En conclusion, il s’agit là d’un épisode charnière. On relance l’intrigue en se concentrant sur la situation six semaines plus tard. Si jusqu’à présent, ces séquences étaient de petits scènes courtes limite sous forme de flashs, on s’y attarde d’avantage dans cet épisode. On peut par contre reprocher l’expédition de Gregory. Il a tout dit donc on supprime le personnage car il ne sert plus à rien. Mais du coup, Patty se retrouve à nouveau sans témoin, même s’il reste la casette des aveux enregistrée par Molina avant sa mort. Le suspense est de plus en plus tenace et j’ai de plus en plus envie de connaître le fin mot de cette histoire toujours aussi prenante.

Posté par tao of myself à 15:43 - Damages - Permalien [#]