Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

mercredi 2 avril 2008

Entourage : 3.16 Une réputation à préserver

drama01Gotcha ! Je t’ai eu. Cette courte deuxième partie de la saison 3 était pour le moment sympathique mais rien de plus. On retrouve par contre un niveau tout simplement incroyable grâce aux intrigues de cet épisode. Je n’ai pas arrêté de rire du début à la fin. La faute à Johnny Drama et à Ari qui font le show pour nous régaler une nouvelle fois et nous montrer que oui, ils sont les vrais moteurs de la série.

Drama se fait piéger par une émission de caméra cachée façon " surprise sur prise " et cela a trois reprises rien que ça. Il n’a vraiment pas de chance. Il se fait d’abord attaquer par un lutteur d’ultimate fighting et ensuite par un groupe de Jeannettes en furie vendant des biscuits. Tout simplement hilarant la tête de Drama pensant que son heure est aujourd’hui venue après avoir insulté Chuck Liddell. Le final à la soirée de charité pour les jeunes délinquants dépassent tous les pires cauchemars de Drama vu qu’il se retrouve carrément au centre de l’arène en train de supplier à genoux Liddell de ne pas le massacrer avant de voir les caméras débarquer et dévoiler la mise en scène. Du très très grand Johnny Drama. A ce niveau là ça frôle le génie tellement c’était une intrigue formidable. Je me suis d’ailleurs laissé prendre. Je ne pensais pas voir Turtle et les autres mis dans la confidence. Du coup, Gotcha ! Ils ont eu Tao aussi.

Vince et Amanda passent une longue nuit d’amour et une seule. Enfin, une seule rien n’est certain car Amanda aime beaucoup Vince et Vince aime beaucoup Amanda. Voilà une situation à laquelle je ne m’attendais pas. Bonne idée, Amanda est un personnage très cool et la romance de Vince et de son agent offre une intrigue totalement inédite dans la série. Carla Guigino s’intègre parfaitement au casting et on n’a pas l’impression d’une pièce rapportée même si elle est arrivée dans la série il y a peu de temps. Ils étaient trop mignons tous les deux au resto avec E. Vince faisant du charme à Amanda avec ses airs de petit garçon désolé de lui avoir dit qu’elle était mignonne. Justement, j’ai été surpris que l’on revienne à nouveau sur ce mot " cute ". ça dénonce bien le politiquement correct en vigueur aux USA où l’on ne peut même plus dire à une fille qu’elle est mignonne sans la mettre mal à l’aise et crier au harcèlement sexuel. Dingue ça. Par contre ce rapprochement très personnel de Vince et Amanda risque de rendre plus difficile encore la reconquête d’Ari, à moins que celui ci ne se reconvertisse dans un site Internet de timbre.

Car oui, il accueille chez lui l’un de ses anciens copains de fac qu’il croit toujours être un loser. Malheureusement par Ari celui ci a fait fortune dans l’Internet et a une superbe femme (Leslie Bibbs), ce qui rend Ari un tantinet jaloux. Comme pour l’intrigue sur Drama, celle ci se savoure avant tout pour le show de Jeremy Piven particulièrement en forme. Sautillant de partout et crachant des mots qui ne pourraient pas être prononcés sur les grands networks US. Le duo d’Ari et de sa femme fonctionne à merveille, même si cette dernière n’a toujours pas de nom. Ça reste l’un des mystères de la série.

Bref, à nouveau du Entourage de très très haut niveau. Ça faisait longtemps que j’avais regardé un épisode après le dernier un peu décevant mais là j’ai vraiment pris un pied d’enfer avec cet épisode en tout point parfait. Une fois de plus les boys assurent.

Posté par tao of myself à 15:55 - Entourage - Permalien [#]