Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

mardi 25 mars 2008

Everwood : 4.06 Jeu de rôles

406freefall02Comme avec le dernier épisode, j'ai un peu du mal à me faire une idée car on ne sent pas encore de fil conducteur à la saison même si quelques pistes sont amenées notamment avec Jake. Notre doc Hollywood montre ses faiblesses et ça le rend plus humain, plus réaliste. Le dernier épisode de la saison 3 avait clairement montré que l'on développerait le côté plus sombre de Jake et petit à petit c'est ce que l'on découvre. Derrière ce sourire et la bonne tête de Scott Wolf se cache bien d'autres démons que Jake ne sait pas toujours maîtriser même s'il essaye de conserver les apparences. Tiens, voilà un point de connexion avec l'épisode précédent sur le botox. Pour Andy on le sent sincère dans ses regrets mais comme toujours c'est lui le grand docteur qui se croit supérieur à tout. Mais visiblement il y a une meilleure communication entre Nina et lui qu'entre Nina et celui qui est officiellement son compagnon. C’est tout le problème de savoir gérer à la fois son compagnon et ses amis. Ce n’est pas parce qu’on est en couple qu’il faut laisser tomber ses amis mais il ne faut pas non plus que les amis empiètent sur la vie de couple. Cela dit, les scènes de thérapie sont un poil exagérées même si c’est décalés et amusant, ce n’était sans doute pas nécessaire.

Pour Amy et Reid ça prend une tournure inattendue. Pas d'effusion de baiser ou quoi que ce soit mais une relation qui évolue petit à petit. Reid prend comme prétexte ses études et même s'il a l'air sincère, n'y a t'il pas autre chose derrière tout cela ? En tout cas, voir Amy prendre cette relation sans trop se prendre la tête (du moins à la fin) ça fait du bien à voir. On est loin du pathos de sa relation avec Colin, autodestructrice avec Tommy ou de sa relation avec Ephram où elle ne vivait que pour lui. Comme le dit Reid, c'est bien aussi de prendre du temps pour soi et seulement pour soi. Ça reste à suivre mais leur relation est elle viable ? Pas sûr, d’autant d’Ephram est toujours dans le coin. Finalement il y a un parallèle intéressant entre l’intrigue de Nina et celle d’Amy. Elles se retrouvent un peu dans la même situation. Entre amis et petit ami.

L'intrigue d'Ephram et Kyle continue de se construire et Ephram assure plutôt bien dans son rôle de mentor zen. Au passage, on apprend qu'il n'en veut plus à Madison mais cette relation avec Kyle n'est t'elle pas une façon pour Ephram de s'occuper de quelqu'un car il ne sait pas s'occuper de son fils ? Ou de s'occuper de quelqu'un pour ne pas penser à ses propres problèmes ? Mais j’aime bien ce nouvel Ephram et sa relation avec Kyle est vraiment touchante et les deux garçons fonctionnent bien ensemble. Ils se confie l’un à l’autre et on passe à autre chose qu’une simple relation prof/ élève, ils deviennent en fait des amis durant cette journée. Leur intrigue est peut être un peu trop déconnectée du reste mais cela ne s’en ressent pas trop. La scène au piano bar m’a fait penser à celle au centre commercial avec James Earl Jones en saison 3. Je la vois plus comme une scène miroir plutôt qu’une réutilisation déjà une.

Le couple Abbott est toujours dans cette intrigue post maladie et j'espère qu'on les reverra bientôt plus heureux. En tout cas, ils semblent prêt pour un nouveau départ et c’est cela l’important. Il est surtout question de réapprendre à vivre pour Rose. Elle pensait mourir et aujourd’hui elle se sent un peu vide. Sans enfant, sans travail. Elle doit finalement tout recommencer et ce n’est pas facile à cet âge là. Certes Harrold en fait un peu de trop mais c’est comme cela qu’on aime le docteur Abbott. Comme Ephram et Kyle l’intrigue est très déconnectée du reste, mais là aussi ça ne se ressent pas tellement.

Bilan : Un bon épisode de transition, tout évolue petit à petit et il est encore difficile de dire vers quoi tout cela va pouvoir nous conduire.

Posté par tao of myself à 15:57 - Everwood - Permalien [#]