Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

lundi 24 mars 2008

Ugly Betty : 2.13 A thousand words by friday

america_ferrera_Ouf, la saison 2 ne se terminera pas comme cela. Car oui il s’agit du dernier épisode tourné avant la légendaire grève de 2007 mais heureusement cinq nouveaux suivront. Certes, ce n’est pas un mauvais épisode, loin de là mais ça n’a clairement rien d’un season finale. Au contraire, c’est avant un épisode de transition certaines intrigues se terminent, d’autres apparaissent ou se poursuivent. Et pour vous faire plaisir, en visu une photo d’America Ferrera au naturel. Voici donc à quoi ressemble Ugly Betty en vrai. Plutôt pas mal non ?

Mais revenons plutôt à notre épisode. On continue de redonner de bonnes histoires à Betty. Et la petite monte en grade car Daniel lui propose d’interviewer un écrivain. Malheureusement pour elle, l’auteur en question est un vrai porc. Bref un Bridget Jones inversé, version mâle primaire traitant les femmes comme de la viande. Et le plus drôle c’est que ces conseils fonctionnent au grand désespoir de Betty. Le test grandeur nature avec Gio et Henry est excellent même si c’est un poil exagéré, Henry devenant le tombeur de ses dames. Gio par contre a déjà le look donc sa façon de ramasser les filles à la pelle n’est pas très étonnante mais Henry le geek ? Je n’y crois pas vraiment. Et puis, je dois revenir un peu sur Freddy Rodriguez qui est un vrai plus. J’aime beaucoup cet acteur et chaque fois qu’il est à l’écran, je passe un bon moment car il y a une bonne dynamique entre lui et America Ferrera. Et son rôle est tellement différent de Federico dans Six feet under. Retour à la normale si on peut dire entre Betty et Daniel car le vibe entre eux est purement amical cette fois et ça me rassure. Betty n’a d’ailleurs pas tort quand elle parle des différences entre frères et sœurs. Renée n’est peut être pas aussi diabolique que sa Wilhelmina. Même si évidemment on s’attend à un retournement de situation choc.

Ugly Betty choisit souvent avec soin ses guests stars. C’est encore le cas cette fois avec la présence de la très belle Gabrielle Union dans le rôle de Renée, la sœur de Wilhelmina. Celle ci succombe au charme de Daniel, à moins que ce ne soit le contraire. Convenu mais amusant. Surtout que l’on sait que Renée cache un secret et l’intérêt réside avant tout dans celui ci. Que va t’on nous sortir cette fois ci comme délire après Alexis le transsexuel ou Sofia la manipulatrice. J’espère être surpris en bien car depuis quelques temps la série a tendance à s’affadir, à devenir plus convenue, d’avantage soap de base ce qui est un peu dommage. Christina la future maman ne perd rien de toutes les confidences des sœurs Slater et elle pourrait peut être au final leur jouer un super tour ce qui serait amusant. Je ne suis toujours pas fan de cette histoire de grossesse mais le duo Willy/ Christina fonctionne très bien il faut l’avouer. La scène où Wilhelmina veut prendre sa mère porteuse dans ses bras dans un pur moment absence est très drôle grâce à des dialogues et un second degré à peine caché. Par contre on n’entend plus parler du mari mourant.

En plus de Renée, Daniel doit faire face à une autre femme. Et oui, sa mère est sortie de prison et Claire ne sait plus quoi faire de ses journées. Elle a perdu son mari, ses amis lui ont tournés le dos. Que faire donc ? Simple, se lancer dans un magazine pour les femmes d’un certain âge. L’idée n’est pas mauvaise et ce type de magazine existe déjà chez nous donc c’est une bonne idée de la part de Claire. Ça permettra aussi de continuer à poursuivre les intrigues du personnage et de ne pas laisser tomber dans la cuvette des WC en tirant la chasse.

Suite et fin de la recherche sur le père d’Amanda et là on n’arrête pas le délire avec la présence de Gene Simmons le chanteur de Kiss en chair et en os et surtout en cheveux et en langue dans la série. L’intrigue est nouveau bien délirante avec Amanda décidée à écrire une chanson pour attirer l’attention de son père. L’Internet fait encore des miracles car en mettant sa vidéo sur Youtube, le chanteur découvre la vidéo et assiste à la prestation pour le moins originale de sa fille sur scène. Des retrouvailles émouvantes entre le père et sa fille. Je suis content de voir l’intrigue se terminer. Je ne me suis pas ennuyé avec mais elle se finit au bon moment. On pourra trouver d’autres histoires pour Amanda maintenant qu’elle en a terminé avec la recherche de ses vrais parents. Elle pourra arrêter de nous soûler avec " Hey, je suis la fille de Fey Sommers ".

Bilan : Un épisode sympathique faisant passer un bon moment mais qui est avant tout un épisode parmi d’autres. Il n’aurait pas retenu si fort mon attention s’il n’avait pas été le dernier produit avant la grève. Du coup, un grand nombre d’histoire reste en suspend. Seul l’intrigue d’Amanda trouve une conclusion, là où tout reste encore à faire pour les autres personnages.

Posté par tao of myself à 17:44 - Ugly Betty - Permalien [#]