Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

lundi 17 mars 2008

Damages : 1.05 A regular earl Anthony

glen_close_damagesAvec Damages, on allait aller de surprises en surprises c’était une évidence. Et comme pour le prouver une nouvelle fois, la série casse quasiment son mode narratif pour donner à l’instar de Lost un épisode centré sur le personnage de Tom Shayes. J’ai toujours trouvé Tate Donovan sympathique. Pas un grand acteur non, mais sympa oui. Pourtant j’ai été impressionné par cet acteur dans cet épisode. Son jeu n’est pas spécialement différent mais son personnage prend une nouvelle dimension même s’il reste le mec qui rassure, à qui on peut faire confiance. D’ailleurs si Patty lui fait confiance, je pense que nous aussi car Patty Hewes elle n’est pas née de la dernière pluie. Les derniers rebondissements le prouvent à nouveau.

On dirait qu’elle a tout prévu mais alors là tout dans les moindres détails et on assiste à véritable jeu d’équilibriste durant tout cet épisode. Et malgré tout Patty reste stoïque, confiante, souriante même. A croire qu’elle savait tout à l’avance. Ainsi Frobisher fait à nouveau pression sur son informateur au sein du groupe de ses employés le traînant en justice et celui ci pousse ses autres compagnons afin de virer Patty qui selon eux n’a plus rien depuis le fiasco du faux témoignage de Katy Connor. Le dossier échappant à Patty, il arrive dans les mains de Tom qui connaît très bien l’affaire lui aussi. Conclusion, il réexamine la proposition de Cutler de travailler pour lui, il pense même se lancer à son compte avec une telle affaire médiatique et propose carrément à Ellen de l’assister. Mais toute la question est de savoir si Tom a les épaules pour cela et il en doute lui même, ça c’est un fait. Il a tellement donné à Patty qu’il a absolument besoin de son approbation. Mais cela il est clair et net qu’elle ne la lui donnera jamais, mis à part dans ses rêves bien entendu. C’est dans doute pour cela qu’il imagine Patty dans les toilettes lui disant toutes ces jolies choses qu’elle ne dirait pas dans la réalité. D’ailleurs c’est quoi ce fantasme de Glen Close dans les toilettes ? Déjà la deuxième fois qu’on nous la montre traînant dans ce genre d’endroit. Mais là c’est seulement du rêve, dans la réalité, Patty feint parfaitement l’indifférence de la proposition de Cutler faite à Tom. Elle le félicite, lui dit d’accepter, de s’acheter une superbe maison et de l’inviter le moment venu. Elle est très forte cette Patty. Elle se fait par contre plus cassante par la suite en poignardant Tom dans le dos sous forme de compliment. Car oui, Tom est un très bon numéro 2, un excellente numéro 2 mais il ne sera jamais numéro 1 car le numéro 1 c’est Patty Hewes et seulement elle. Et elle dit cela de façon très policée, relax dans son habit du week end nous montrant à la fois quel personnage glacial elle est. Au final, Tom revient la queue entre les jambes vers Patty. Certes il a une proposition mais Patty continue de décider des règles du jeu. Associé, c’est OK mais Tom n’aura pas son nom sur la porte. Ça reste Hewes et associés, point. Et cerise sur le gâteau, l’affaire retourne dans les mains de Patty et Tom est officiellement à nouveau dans le cabinet au grand plaisir d’Ellen.

La prochaine étape sera de trouver la manière afin d’obtenir le témoignage de Gregory Molina, l’amant de Katie. Et là aussi on découvre toute la maestria de maître Hewes. Le témoignage de Katy était seulement là pour tester Gregory. Le faux nom donné à Katie prouve qu’il en sait bien plus qu’il ne veut le dire et cela c’est un bon point. De plus, Tom trouve des infos intéressantes. Molina a vendu ses actions en même temps que Frobisher et comme le dit Patty, comment un petit serveur a t’il fait pour avoir les mêmes infos que le PDG ? Oh oui, il a beaucoup de choses à cacher.

Frosbisher de son côté commence à prendre peur. Il n’est pas seulement question d’argent dans toute cette histoire mais aussi de réputation, d’héritage. Il n’est pas prêt à céder car un arrangement serait un signe de faiblesse, ça montrerait sa culpabilité dans cette histoire. Une histoire qui est certainement encore bien plus complexe que ce que l’on sait aujourd’hui car sinon pourquoi David Connor serait t’il mort ? Pourquoi Ellen se serait elle faîte elle aussi attaquer ? Et surtout par qui ? On nous laisse des indices allant dans la direction de Tom et déjà dans le précédent épisode quand on a commencé à parler de cette tentative de meurtre, j’avais pensé à Tom. Mais c’est trop évident et à mon avis ce n’est pas Tom qui a essayé de tuer Ellen.

Bilan : Un épisode magistral en tout point. On approfondit le personnage de Tom, l’affaire commence à apparaître bien plus énorme et il ne s’agit sans doute pas seulement d’une simple histoire d’argent. Glen Close est tout simplement impériale dans chacune de ses scènes et son duo avec Tate Donovan est irréprochable. Une mécanique bien huilée et implacable

Posté par tao of myself à 18:00 - Damages - Permalien [#]