Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

mercredi 27 février 2008

Génériques TV : Version courte ou version longue

generiqueL’une des nouvelles tendances depuis quelques années dans les séries est l’absence de générique ou l’apparition de ses génériques très courts de quelques secondes. Cette nouvelle mode a commencé avec une série comme Lost et son désormais célèbre logo à l’intérieur duquel on est projeté. Ces nouveaux types de génériques ont leurs amateurs et leurs détracteurs un peu nostalgiques dirons nous. Mais au fond il y a des bons et des mauvais côtés.

L’absence de ce générique a l’avantage de rapprocher la série du format visuel des films qui reste le genre vers lequel tend toujours la série en quête de reconnaissance. Ce format cinéma est d’autant plus perceptible avec la généralisation du 16/9e y compris dans nos contrées francophones. Bref cela rend la série plus classe, plus moderne mais peut être également plus adulte. Car il n’y a pas à dire le face caméra des acteurs de Beverly Hills façon photo scolaire ça faisait kitch et ringard. L’absence de générique permet aussi de mettre tous les acteurs sur un pied d’égalité. Ainsi une série comme Lost, possédant de nombreux personnages, n’a pas besoin de passer au générique tous les visages des acteurs de la série et s’épargne ainsi de vexer les acteurs plus secondaires qui ne s’y trouveraient pas. Le phénomène s’est d’ailleurs accentués ses dernières années au point aujourd’hui que les série des networks avec générique sont devenues marginales. Même Urgences et son générique emblématique ont cédé aux sirènes d’une certaine modernité. Certains dénonceront aussi l’aspect purement mercantile car aux USA après le générique on passe une page de publicité. Donc un générique plus court permet de passer quelques secondes de publicités supplémentaires. Maintenant, un générique court ne pourra pas non plus être édité en sonnerie de téléphone portable et encore moins servir pour éventuelle compilation des musiques de séries en CD.

Seules les séries des chaînes câblées (HBO, Showtime,…) semblent échapper à cette mode et elles en profitent même pour nous offrir des génériques particulièrement soignés et stylé reflétant l’univers de la série. Mètre étalon dans le genre, on peut citer Six feet under dont le générique glauque et glaciale nous plonge directement dans l’ambiance de la série, d’autant plus qu’il se trouve en ouverture de l’épisode sans scène pré générique (appelée teaser en anglais). Le générique de Carnivale va même plus loin en introduisant tout le contexte historique de la série de l’entre deux guerre, mais aussi tout l’aspect mythique de la lutte du bien contre le mal. Aujourd’hui, le générique de Weeds est teinté d’ironie en nous montrant des gens tous pareils dans leur petite boite comme le dit les paroles de la chanson dont l’interprète change à chaque fois. Ironie encore dans le générique de Nip/ tuck dénonçant dès le départ la chirurgie esthétique qui change le corps mais pas l’esprit. " A perfect soul, a perfect mind, a perfect face, a perfect lie " (Une âme parfaite, un esprit parfait, un visage parfait. Un parfait mensonge).

Malheureusement la disparition du générique a entraîné avec lui, la perte de l’identification de la série par sa musique. Une emprunte musicale qui a bien souvent traversé le temps et parfois même davantage que la série elle même. Ainsi tout le monde se souvient du générique français de Starsky et Hutch, les premiers mots de " I don’t want to wait " avec la voix de Paula Cole nous replonge immédiatement à Capeside pour suivre les aventures de Dawson et ses amis et que dire de la voix envoûtante (ou énervante pour certains) de Vonda Shepard dans le générique énergique d’Ally McBeal.. Hors le visuel étrange de Lost ne restera jamais dans la tête toute la journée.

Phénomène assez amusant. Les génériques absents de leurs séries préférées, les fans se sont emparés de ce vide artistique pour créer leur propre générique personnalisé qu’ils diffusent ensuite sur des sites comme Youtube. Ainsi on ne compte plus les versions de génériques d’une série comme Gossip girl. Preuve que les téléspectateurs sont toujours attachés à ce rituel de présentation. Moi même je reste attaché à des génériques comme Melrose place, The OC ou à celui de Monk.

Et vous ? Pour ou contre les génériques réduits à leur plus simple expression ? Et quels sont vos génériques préférés ?

Note : Cet article est totalement indépendant du débat de la semaine sur le forum de Serieslive. L'article était prévu depuis longtemps, c'est un simple hasard du calendrier si le sujet se retrouve à la une sur le blog et chez ce site ami :-)

Posté par tao of myself à 19:00 - Hors série - Permalien [#]