Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

samedi 2 février 2008

Ugly Betty : 2.12 Odor In the court

judith_lightCela faisait longtemps que l’on avait plus vu Betty dans une bonne intrigue et cette fois ci c’est le cas. Etrangement son histoire ne concerne pas Henry cette semaine mais le clan Meade. On en déduire donc ce qu’on en voudra. Le procès de Claire Meade pour le meurtre de Fey Summers est arrivé et Claire confie à Betty son parfum préféré car forcément elle n’en aura plus besoin. Dans le même temps, Amanda découvre le journal de sa mère révélant qu’elle a mis du poison dans le parfum afin de tuer Claire Meade à petit feu. Arriva ce qui devait arriver, Betty s’asperge de parfum et devient totalement folle, agissant comme jamais auparavant. Ça nous donne une intrigue particulièrement amusante avec Betty agissant de façon surréaliste. Droguée par le parfum, elle devient très speedée, fantasque mais aussi particulièrement énervée contre ce pauvre Gio dont elle va jusqu’à saccager le magasin de sandwich juste pour lui remettre une lettre d’insulte. J’ai adoré voir Betty dans cet état tellement c’est inhabituel. La technique du flash back était bien utilisée et surtout il y a cette musique récurrente à chaque fois que Betty remet le parfum poison. Totalement délirant avec une voix de femme que l’on pourrait attribuer à Fey. Bref j’ai trouvé cela vraiment excellent. Le plus hilarant revient à la scène où Betty est conduite chez le médecin avec les Suarez qui débarquent en masse. Et là tout y passe, la suspicion de grossesse, le test anti drogue, le pauvre Gio suspecté de vendre des sandwichs douteux ou encore Justin tout content d’avoir du rater le sport pour une telle urgence familiale. On notera d’ailleurs que le petit Justin a retrouvé sa coiffure normal, merci Seigneur. On retrouve enfin de gros délires dont la série ne nous avait plus trop habitués depuis quelques temps et ça fait plaisir de rire devant une histoire totalement absurde et décalée.

Comme annoncé le procès de Claire prend place et en guise de procureur on retrouve le très méchant docteur Romano d’Urgences, alias Paul McCrane qui une fois n’est pas coutume se retrouve devant la caméra. Son numéro lorsqu’il interroge Betty est très drôle quand il boit le parfum remplacé par de l’eau par Amanda. Par contre, l’audition d’Alexis est beaucoup plus convenue lorsque l’on parle de transexualité de l’aîné des deux frères Meade. Autre guest star ce choix, le maire de New York dans la série Spin city, Barry Bostwick, qui est d’avantage intrigué par les cheveux de Betty que par les preuves qu’elle apporte au tribunal. Comme dans le dernier épisode, on retrouve à nouveau le duo Betty et Amanda qui se disputent les preuves car évidemment si le parfum et le journal de Fey innocente Claire Meade qui ne se trouvait pas dans son état normal à cause du parfum. Le parfum prouve surtout de Fey voulait elle aussi tuer Claire et qu’elle est en quelque sorte responsable de sa propre mort. J’ai trouvé Amanda à nouveau excellente. A la fois garce mais aussi très sensible et même touchante sur la fin. Elle un bon fond en fin de compte. Tout en restant un personnage secondaire Amanda reste l’un des personnages les plus savoureux de la série et l’un des plus drôles grâce l’interprétation toujours aussi parfaite de Becki Newton passant d’un registre à l’autre sans discréditer son personnage.

Si Betty remonte dans mon estime avec une intrigue menée tambour battant, Willy par contre continuer de sombrer avec cette histoire de mère porteuse et de proposition indécente faite à Christina. C’est une très mauvaise idée, surtout qu’il y avait mieux à faire. Tous les éléments s’y trouvaient. Ainsi Marc aurait pu donner le journal de Fey et le parfum à Wilhelmina. Elle même les aurait échangés contre son retour au sein de Mode. Ça aurait été bien plus intéressant selon moi. De plus j’ai cru à un moment qu’on allait découvrir dans le journal que Fey avait simulé sa propre mort, ce que Bradford aurait pu aussi faire afin qu’ils se retrouvent tous les deux. Malheureusement cette direction n’a pas été suivie, dommage. Le seul positif, Claire à nouveau libre, elle va pouvoir gérer Mode avec ses deux fils, enfin avec son fils, sa fille… et Betty. Et je pense que ça pourrait offrir une nouvelle dynamique à la série si Judith Light est d’avantage présente. Tant que j’y suis à parler des intrigues futures, Gio se rend vraiment compte cette fois qu’il tient beaucoup à Betty mais ce n’est pas réciproque, du moins pas encore. D’autant plus que j’ai encore senti cette vibration désagréable entre Daniel et Betty.

Bilan : On arrive déjà à la fin de la saison 2 pour cause de grève. Il reste encore un épisode. On tourne une page importante avec la libération de Claire et on semble ainsi refermer tout le gros chapitre Fey Summers vu que Bradford est également mort. Maintenant difficile de dire ce que pourra réserver la suite car l’avantage dans Ugly Betty c’est que tout est assez imprévisible et les situations peuvent facilement changer d’un épisode à l’autre.

Posté par tao of myself à 16:21 - Ugly Betty - Permalien [#]