Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

samedi 22 décembre 2007

Grey's anatomy : 4.10 Crash into me (Part II)

grey_meredithSuite et fin de ce double épisode événement de Grey’s anatomy et on retrouve en gros les mêmes défauts. L’émotion ne passe pas le moins du monde mais alors là pas du tout. Pourtant on n’hésite pas dans les moyens utilisés pour faire sortir une petite larme mais malheureusement il n’y a rien à faire je n’adhère pas à ces intrigues.

Meredith continue donc avec Richard à soigner l’ambulancier encore vivant, l’autre étant déjà mort. Meredith même si elle a peur comme elle le dit si bien , agit en grande professionnelle et je dois dire elle m’a pas mal impressionné. Nulle doute, en la voyant bosser de la sorte, Richard a dû reconnaît Ellis Grey du temps de sa splendeur. Malheureusement l’émotion ne passe pas, y compris lors de la longue tirade de Meredith à la femme du mec décédé. Tout d’un coup Meredith est emprise d’une certaine sagesse et d’une grandeur d’âme là où en temps normal elle est si peu douée dans les relations humaines au sens large du terme. Pendant ce temps là, Derek continue de jouer les jolis cœurs en salle d’opération en draguant ouvertement Rose. Tous les deux partagent même un baiser que l’on voyait inévitablement arriver. Bref, insupportable. Et c’est donc le timing parfait pour Meredith de demander à Derek d’avoir une relation exclusive. Elle ne veut plus de coucheries de ruptures mais veut une vraie relation avec lui. Bref quand Meredith fait un pas en avant, Derek fait un pas en arrière. A ce rythme là on ne risque pas de s’en sortir. Au milieu de tout cela, on nous sort le personnage de Rose qui est uniquement là pour être détestée par le public attaché au couple entre Grey et McDreamy. Maintenant il faudra voir comment Derek va réagir. Va t’il en rester là avec Rose, va t’il mentir à Meredith ? Trop classique tout cela. Beaucoup trop pour s’y intéresser.

Un autre couple à la dérive c’est celui de Bailey et de Tucker. Le tout servi sur deux épisodes top chrono. Dans l’histoire, on prend évidemment le parti de Bailey. Elle est en train de sauver une vie, mise d’autant plus sous pression car le patient est un néo-nazi et évidemment la meilleure façon pour Bailey de lui prouver qu’il a tort sur toute la ligne c’est de le garder en vie. N’empêche on peut également comprendre Tucker, sa femme préfère sauver la vie d’une saloperie de raciste plutôt que de déjeuner avec lui. Les aller et retours de George servant de messager comme à l’école primaire entre les époux Bailey n’est pas très drôle et on est plus désolé pour lui qu’autre chose. Il est là pour apprendre et il fait tout sauf ça. L’intrigue est vraiment écrite à la vite sans signe avant coureur et c’est dommage car l’idée est excellente mais elle est traitée beaucoup trop rapidement. De petits détails parsemés par ci par là auraient été les bienvenus. Certes il y en a eu mais sans doute pas assez car là ces problèmes de couple tombent comme un cheveu dans la soupe.

On avait laissé Lexi dans une situation plutôt critique la dernière fois avec Seth Green pissant le sang. Ben, on en est au même point. Lexi fait tout ce qu’il faut pour sauver le jeune homme mais celui ci finit par mourir. On montre habillement combien ce premier mort affecte la jeune interne. D’autant plus qu’il s’agissait d’un mec sympa et drôle avec qui elle aurait pu sortir dans d’autres circonstances. Et pour une fois Cristina a une réaction très humaine. Elle trouve les mots justes et finit carrément par ramener Lexi chez elle ou plutôt chez Meredith. J’ai vraiment bien aimé voir Cristina jouer les intermédiaires entre les deux sœurs Grey. Petit à petit Lexi et Meredith se rapprochent et on peut au moins accorder cela à la série, leur relation est très bien décrite.

Bien aimé aussi l’intrigue de Izzie qui comprend qu’elle ne sera jamais un chirurgien sans cœur comme Hahn ou Cristina. Cela renforce le côté humain du personnage et j’ai trouvé la fin vraiment très jolie entre George et elle. Pour la première fois on sent une vraie alchimie entre les deux personnages. Peut être le début de quelque chose de fort alors qu’au début je n’étais pas très chaud concernant ce couple. Petit à petit on s’habitue à les voir ensemble. Par contre la maison de Meredith commence à ressembler à l’auberge espagnole ou à un hôtel de passe tellement on entre et on sort comme dans un moulin de cette maison.

Karev continue de nous montrer qu’il est un pauvre type. La façon dont il parle à Ava est tout sauf sympathique même si au fond il dit uniquement la vérité. Mais ça ne l’empêche pas passer la nuit avec elle. A ce propos, j’espère que l’on verra le réveil le lendemain matin dans le prochain épisode car si Lexi est toujours là, on va avoir droit à une scène bien gênante entre Alex, Ava et Lexi.

Pour Hahn, Torres et Sloan. Pas grand chose à dire, sauf qu’ils commencent petit à petit à former un petit groupe alternatif à Meredith et ses potes et j’aime bien cette idée. Malheureusement aucun des trois n’est très sympathiques, on est même très loin du compte.

Bilan : Un épisode dans la lignée du précédent et donc pas très intéressant. Maintenant de nombreux personnages sont à un tournant donc c’est un épisode parfait pour nous faire revenir vers la série quand l’équipe aura fini de protester dans la rue pour leurs amis les scénaristes. Mais comme dit dans l’article précédent sur la série, il n’y a rien de surprenant et chaque personnage reste à sa place.

Posté par tao of myself à 17:08 - Grey's anatomy - Permalien [#]