Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

jeudi 13 décembre 2007

Grey's anatomy : 4.09 Crash into me (Part I)

grey_ambulanceChaque année Grey’s anatomy nous sort une grande intrigue médicale en plusieurs épisodes de préférence lors de la période de sweeps. En saison 2 on avait eu la bombe humaine avec Kyle Chandler et Christina Ricci, en saison 3 on avait eu l’accident de ferry-boat. Cette année il s’agit d’un accident impliquant deux ambulances sur le parking même du Seattle Grace. Mais on le sait quand Grey’s anatomy veut jouer à Urgences cela penche rarement en sa faveur et ça se confirme une nouvelle fois dans cet épisode. Certes l’histoire des deux ambulanciers perdant leur sang mais qu’on ne peut dégager de peur qu’ils meurent instantanément était émouvante mais le trop plein musical rend les scènes de cette intrigue insupportables. Chaque fois que l’on revient vers cette histoire on a droit à une grosse musique larmoyante et lors du dénouement j’ai même gueulé tellement ça devenait n’importe quoi. Le tout agrémenté de dialogues sans intérêt de la part de Richard et de Meredith. Bref, il y avait moyen de faire beaucoup, beaucoup mieux et c’est notamment le cas dans l’intrigue annexe concernant l’ambulancière qui conduisait l’autre ambulance. On ne la voit pas tellement mais on comprend quel point pèse sur ses épaules. Prise de convulsions dues à une tumeur au cerveau, elle n’est évidemment pas responsable directement de cet accident mais il sera sans doute difficile pour elle de vivre avec cela sur sa conscience.

L’intrigue la plus intéressante de l’épisode, on la doit à Bailey devant soigner le quatrième ambulancier se trouvant être un néo-nazi qui ne veut pas être soigné par une noire. J’ai trouvé la réaction de Bailey vraiment formidable car elle montre qu’elle n’est pas comme lui et la meilleure façon de combattre ce genre de pensée est finalement de ne pas en tenir compte. Se dire que l’on vaut plus que cela. Pas facile malgré tout pour Cristina de maintenir son sang froid dans cette situation, elle même étant à moitié juive de part son beau père. On peut aussi souligner la performance de Gale Harold, après avoir campé un homosexuel dans les nombreuses saisons de Queer as folk, le voilà dans un tout autre registre de personnage. La fin quand Bailey découpe la croix nazi avec un scalpel est particulièrement symbolique.

Comme je l’avais pensé, Ava est de retour et cela épice la relation naissante entre Alex et Lexi. Mais bon, Alex l’avait prévenu dès le départ, il n’est pas quelqu’un de bien et même si Lexi avait cru le contraire, il avait visiblement raison. Elle pourrait par contre se consoler avec le sympathique Seth Green de passage dans la série en tant que patient du docteur Sloan. Toujours chouette de revoir Seth Green mais le coup de la romance entre l’un des internes et un patient ça commence à devenir très lourd et cliché. Izzie et Denny, Alex et Ava et maintenant ça. La fin par contre était très drôle avec Lexi arrosée de sang, ça se voyait venir comme le nez au milieu de la figure mais j’ai trouvé ça amusant surtout avec le " to be continued ".

Pour le reste des personnages j’ai envie de dire qu’ils ne font que passer. Derek et Rose continuent de se tourner autour en toute amitié mais évidemment on se doute qu’il y aura plus. Les réflexions de Rose à propos de son ex trouvant une résonance particulière chez le couple Sheperd/ Grey. Le teaser avec la danse de Cristina était une très bonne entrée en matière pour l’épisode, par contre le reste de l’épisode est moins réjouissant pour elle. Elle a beau faire des efforts avec le docteur Hahn, Erica est toujours aussi tranchante avec elle. Même si je trouve la situation intéressante, Erica exagère pas mal et ce serait bien de voir Richard la remettre à sa place.

Bilan : Un épisode où les cas médicaux dominent c’est assez rare. Il y a du bon et du moins bon mais globalement c’est toujours la même grille de lecture. Les personnages les moins intéressants le restent et les autres continuent de tirer leur épingle du jeu.

Posté par tao of myself à 15:39 - Grey's anatomy - Permalien [#]