Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

dimanche 2 décembre 2007

Grey's anatomy : 4.08 Forever young

dempseyBof, pas terrible comme épisode. A vrai dire on s’ennuie beaucoup, les intrigues n’avancent pas. Bref un épisode pour rien nous montrant simplement le quotidien au Seattle Grace. Personne ne prend de grandes décisions et on stagne dans les différentes situations.

Il est pas mal question de Bailey dans cet épisode mais même si j’aime le personnage, je n’ai pas trouvé son intrigue très intéressante. On apprend seulement ce que l’on savait ou au moins on l’avait deviné. Au lycée, elle était la petite intello que les garçons ne regardaient pas si ce n’est pour qu’elle fasse leurs devoirs à leur place. Et visiblement Miranda a été très marquée par cette époque du lycée. Ainsi quand l’un de ses anciens " amis " du lycée est admis à l’hôpital avec un problème cardiaque, elle se met à glousser comme une poule durant tout l’épisode et on a un peu de mal à reconnaître Bailey le nazi. Hahn le lui fait d’ailleurs remarquer avec plusieurs remarques particulièrement cassantes et je dois dire, j’ai bien aimé ces passages. Serai je petit à petit en train d’aimer le docteur Hahn ? Pas vraiment mais j’aime bien son côté méchante de service vu que Bailey tombe le masque dans cet épisode. Même George ouvre des grands yeux en voyant sa patronne tomber si bas. Au passage, on se demande bien pourquoi elle coache George pour la journée. Elle est chef des résidents maintenant et non plus chef des internes D’ailleurs on remarquera que Lexi passe d’un résident à un autre, idem pour George. Bref une intrigue ennuyeuse au possible. Pour dire, même le pétage de plombs de Mandy à la fin avec Sheperd m’a soûlé. Et je n’ai pas trouvé cela très intéressant, même si Bailey dit seulement la vérité. Les beaux gosses comme Sherperd ne voient pas les gens comme Bailey. Et cela aussi bien au lycée que dans la vie adulte.

De toute façon, Derek n’a pas besoin d’une nouvelle femme dans sa vie. Il a déjà bien assez les mains pleines dans cet épisode. Tout d’abord, il y a Sydney avec qui il a un espèce de rendez vous au bar, le tout sous le regard de Meredith. D’ailleurs, j’ai trouvé ça franchement bizarre. Certes ils ont rompu tout en continuant de coucher ensemble donc pour moi il n’y avait pas eu de vraie rupture et là voilà Derek qui se met à draguer à tout casser durant l’épisode. J’aurai pu comprendre cette attitude chez Mark mais Derek ne nous a jamais habitué à cela. Il a soit été avec Meredith, soit avec Addison mais on ne l’a jamais vu jouer au bourreau des cœurs de l’hôpital. Donc après être resté ami-ami avec Sydney, il se met à draguer une fille dans la salle d’op et on fait comme si celle ci avait toujours été là. Après tout, je ne suis pas contre une telle introduction, ça évite le cliché du nouveau médecin débarquant à l’hôpital. Le nom de la fille en question est Rose et évidemment on se doute qu’il va y avoir une histoire entre eux. Faut dire que vivre avec Meredith " je tire la gueule " Grey, ce n’est pas toujours très joyeux.

Meredith est bien trop occupée pour remarquer le manège de son petit ami ou friend with benefit. Elle doit faire face à son père. Et on découvre que Tachtcher peut être quelqu’un de charmant et de drôle mais seulement quand il est bourré. J’ai trouvé cette intrigue assez touchante mais une fois de plus Meredith nous montre à quel point elle est peu douée en relation familiale. Elle engueule Lexi sans savoir quelle est vraiment sa situation et j’ai bien aimé voir Lexi vider son sac au sujet de son père. C’était très émouvant. Le genre de crise de panique de Meredith scotchée contre le mur, j’ai trouvé cela assez ridicule. Par contre la relation très père/ fille avec Weber, j’aime beaucoup cela. C’était déjà présent dans les saisons précédentes mais on insiste d’avantage cette année et ça ne me déplait pas du tout que du contraire.

Contrairement au précédent épisode, j’ai moins aimé la poursuite de l’intrigue Hahn/ Yang. Callie a raison, Cristina doit laisser tomber. Elle presse beaucoup trop le docteur Hahn et forcément son empressement à vouloir l’assister entraîne l’effet inverse. Par contre, je ne pige toujours pas ce mépris du docteur Hahn pour Yang. Il faudrait que je me repasse les épisodes de la saison 2 et 3 où elle apparaît pour mieux comprendre.

Izzie et George, on s’en va petit à petit pour une rupture entre ces deux là et j’ai l’impression d’un beau gâchis. On nous a servi une intrigue super lourde pour les mettre ensemble et finalement on va les séparer. Ça devient vraiment pénible. Et du côté de Karev, rien de spécial me semble t’il.

Donc voilà, un épisode à oublier. De toute façon, ça ne sera pas bien difficile vu qu’il ne se passe rien ou presque. Au fond ce n’était pas un mauvais épisode, le problème c’est qu’on y filme l’ennuie.

Posté par tao of myself à 16:42 - Grey's anatomy - Permalien [#]