Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

jeudi 22 novembre 2007

Ugly Betty : 2.07 A nice day for a posh wedding

victoria_beckhamVoilà le moment que l’on attendait tous, le mariage de Wilhelmina Slater et de Bradford Meade est enfin là et la presse a les yeux braqués… sur Victoria Beckham la demoiselle d’honneur. Pas de bol pour Willy qui se fait voler la vedette par Posh la botoxée, pyroxidée. Evidemment avec une guest star de ce " calibre " on pouvait se demander ce que ça allait donner et j’avoue j’ai eu un peu peur. Mais finalement ça se passe plutôt bien, Victoria n’est pas une bonne actrice ça c’est clair mais au moins elle a un certain sens de la dérision comme quand elle place une pub pour sa nouvelle boisson énergétique en plein milieu d’une interview au sujet du mariage du siècle. Et on a aussi droit à des répliques savoureuses comme "Willy is like my second Mom" de la part de Posh, elle n'en rate pas une on dirait. La chaîne Fashion tv toujours aussi futile a même organisé un compte à rebours et selon Justin c’est digne de la fête nationale. Pas de doute, il a fini sa petite crise d’adolescence car il reste collé à l’écran afin de ne pas rater une seule minute de ce formidable événement. L’intrigue de Wilhelmina tourne autour de deux points. Le premier, après avoir fait venir posh spice elle passe une partie de l’épisode a regretter son geste et elle finit par enfermer sa demoiselle d’honneur dans un placard afin d’avoir toute l’attention des invités. Evidement, toute la question était de savoir si oui ou non, Willy allait épouser Bradford et la réponse est non. Le moins que l’on puisse dire c’est que les scénaristes n’y sont pas allés de main morte. On commence par Betty criant qu’elle s’oppose au mariage en parfaite désynchronisation avec la cérémonie. Le prêtre n’ayant pas encore dit la fameuse phrase " qu’il parle maintenant ou se taise à jamais ". ça continue avec Daniel voulant révéler à son père la liaison entre sa bien aimée et son garde du corps et ça finit par Bradford ayant une inévitable crise cardiaque. Pauvre Alan Dale, il semble être abonné à ce genre de scénario. En guise de private joke on a même droit au " Hallelujah " de Jeff Buckley tel qu’on l’entend dans le season finale de la saison 1 de The OC. Mais ici, je ne pense pas que son personnage va disparaître. Ce serait vraiment dommage de se passer d’Alan Dale toujours aussi excellent dans le rôle du méchant. Du coup, le mariage annulé, la liaison de Willy révélée presque au grand jour, on peut se demander comment la garce réussira à tirer son épingle du jeu. Mais nulle doute, elle arrivera à retomber sur ses pieds.

La réception avant le mariage ne manque pas non plus de piquant et est avant tout centrée sur Marc, Amanda et Cliff. La relation entre les deux hommes est amusante mais reste beaucoup trop en surface. Qui plus est, on n’ose même pas de bisous entre nos deux amoureux. Cela dit, la jalousie maladive de Marc nous montre combien il tient à Cliff et j’ai trouvé cela touchant. Amanda toujours en quête de gloire dit à qui veut l’entendre qu’elle est la fille de Fey Summers mais le clou du spectacle est sans aucun doute sa nouvelle minute de gloire quand elle divertit l’assemblée grâce à un rap totalement improbable et d’un ridicule parfaitement assumé. L'une des meilleures séquences de l'épisode.

A côté de l’intrigue mariage totalement folle dingue, le reste paraît bien terne mais l’alternance permet de ne pas s’ennuyer. Ainsi Betty et Henry m’ont beaucoup moins soûlé cette fois ci. Le début de l’épisode avec Hilda passant d’une chambre à une autre m’a particulièrement fait rire. Par contre il faudrait arrêter de nous rappeler toutes les deux secondes que Henry s’en va dans 5 mois. On insiste un tel point que perso, je n’y crois pas vraiment à ce départ. Ignacio franchit un cap, il est enfin reconnu citoyen américain et maintenant le chantage de Wilhelmina n’a donc plus aucun effet sur Betty. Ça n’empêche pas Daniel d’en vouloir à Betty pour sa trahison, mais bon je ne crois pas une seconde au renvoi de Betty. Elle va évidemment redevenir très vite l’assistante de Daniel.

Comme l’intrigue avait été lancée, on revient sur Christina et son mari laissé en Ecosse. J’ai adoré son arrivée à Mode et sa rencontre avec Amanda " Vous parlez comme quelqu’un que je connais ". Cliché oblige le mari de Christina s’appelle Stuart et les retrouvailles entre les époux sont émouvantes mais évidemment cela ne pouvait pas être un conte de fée. Stuart est malade et oui. Snif, snif. Non, je rigole ce n’est pas très triste. De toute façon l’intrigue restera très secondaire. Par contre, Fey doit sen retourner dans sa tombe. L’utilisation du love dungeon par une simple couturière quel scandale.

Bilan : Un excellent épisode particulièrement déjanté. L’intrigue du mariage arrive à son terme et on reste dans le flou quant à l’avenir. Victoria Beckham est bien utilisée et Betty/Henry est moins lourd. Bref, on attendait cet épisode et on n’est pas déçu. Il se place déjà dans la liste des meilleurs épisode de la série.

Les vidéos de l'épisode :

Posté par tao of myself à 17:17 - Ugly Betty - Permalien [#]