Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

mardi 13 novembre 2007

Grey's anatomy : 4.06 Kung fu fighting

lexie_greyAvant toute chose, il m’est arrivé quelque chose d’assez incroyable. D’habitude j’écris plus ou moins la review d’un épisode dans la foulée du visionnage. Et là horreur, je viens seulement de remarquer maintenant que j’avais complètement oublié d’écrire ma critique sur cet épisode 4.06 de Grey’s anatomy. Dire que je m’apprêtais à déjà regarder l’épisode suivant. C’est dingue ça. Le plus amusant c’est que cet épisode ne m’a pas du tout déplu au contraire. Si je l’avais trouvé nul passe encore, j’aurai compris un tel oubli mais là bizarre, bizarre. Serait ce un message de mon inconscient ?

Ainsi le docteur Hahn commence officiellement son premier jour au Seattle Grace et ça commence mal pour elle car tout le monde l’appelle " the new Burke ". Je veux bien qu’elle prenne sa place, mais bon ce n’est pas très sympathique de la part de ses nouveaux collègues de lui rappeler sans cesse qu’elle arrive après le grand Preston Burke. Peu importe, Erica rue dans les brancards et je pense qu’à terme elle pourra devenir un personnage attachant même si je ne pense pas qu’elle pourra remplacer dans mon cœur Addison. Oui, je sais, je pourrai très bien aller regarder Private practice mais pour le moment ça ne me dit rien. Et oui, je reste fidèle à Grey’s anatomy. Donc oui, revenons au docteur Hahn car elle commence à me plaire. Déjà elle prend Derek et Mark pour un couple ce qui est, il faut l’avouer, assez marrant. De plus elle envoie balader Cristina et comme prévu favorise Izzie lors d’une opération à cœur ouvert pratiquée avec le patient réveillé, autrement dit juste une anesthésie locale. Je ne sais pas si c’est possible mais j’ai bien aimé cette scène d’opération avec le patient décrivant les différents médecin tels des oiseaux. Il voit d’ailleurs assez juste dans ses interprétations et j’ai trouvé cela assez poétique et amusant.

L’histoire de Callie, George et Izzie se poursuit et on sent un rapprochement entre Mark et Callie. C’était sympa de voir comment il utilise son autorité sur O’ Malley pour le faire " souffrir ". Ce pauvre George passe ainsi tout l’épisode ou presque à tenir une robe de mariée ce qui est, il faut le dire assez ironique vu sa situation personnelle. Cela dit l’histoire des deux filles se disputant la robe, même si ce n’est pas juste de la robe dont il est question, est assez superficielle. C’est surtout très symbolique de la relation entre George et Callie. Comme elle le dit à la fin, elle doit laisser tomber et passer à autre chose. Et elle a bien raison la petite Callie. On arrive malgré tout à redonner un peu de sympathie au nouveau couple notamment dans la scène où George encourage Izzie pour son opération. On sent qu’il tient à Izzie et qu’il croit en elle. C’est super mignon. On ne l’a jamais vu regarder Callie de cette manière et dans un sens c’est un peu triste. La conclusion au sujet de leur première nuit parfaite est par contre un peu gâchée par le côté hystérique d’Izzie. Franchement je ne vois pas pourquoi en faire tout un plat. Autant la scène du début dans la salle de repos était amusante, autant la fin était très énervante et Katherine Heigl en fait beaucoup trop.

Autre nouveau couple en préparation et même plus que cela, Alex et Lexie. Je l’avais dit, c’était dans l’air et pourtant j’ai été assez surpris de les voir ensemble à la fin. Aussi surpris que Meredith l’est en fait. Ça va un petit trop vite surtout que j’avais bien aimé le début avec Lexie cachée dans la réserve afin de fuir le tyrannique docteur Yang. Très sympa aussi leur avant dernière scène où Alex lui dit qu’il n’est pas quelqu’un de bien et qu’il n’est pas doué pour les relations amoureuses. Ça lui donnait un côté assez touchant. Maintenant je me demande vraiment ce que l’on va pouvoir faire de ses deux là. D’autant plus si Ava revient à un moment.

Le parallèle entre Meredith et son patient " incassable " était intéressant en particulier quand on aborde l’euphorie du survivant qui est un sentiment passager. Meredith n’a pas su saisir sa chance quand elle en avait le courage et finalement regrette de n’avoir pas su dire certaines choses à Derek au bon moment. Les scènes de thérapie entre Meredith et Cristina étaient à la fois drôles et émouvantes. La première au début était marrante avec Cristina s’improvisant psy le bouquin à la main. Celle à la fin était plus émouvante, même si Ellen Pompeo n’arrive pas vraiment à faire passer tellement l’émotion. On voit malgré tout qu’elle aime Derek mais elle a beaucoup de mal à communiquer ce qu’elle ressent vraiment pour lui et on peut se demander s’il ne va pas finir par se lasser. Et préférer ses soirée entre gentlemen. Non, non, je plaisante un peu à ce niveau là mais c’était assez marrant de voir Mark et Derek cogiter durant tout l’épisode au sujet de cette fameuse soirée entre gentlemen proposée par le chef. A ce sujet, le docteur Hahn n’a pas tort quand elle parle de sexisme car indirectement Weber favorise les hommes de son service grâce à ce genre de petite réunion et forcément au moment de prendre de grandes décisions, il se tournera plus facilement vers les gens qu’il connaît le mieux, donc les hommes du service.

Bilan : Grey continue sur sa bonne lancée. Je ne renie pas le mal dit sur la série, je dis juste qu’elle a bien su se reprendre tout comme Desperate housewives. Finalement les deux séries dont je redoutais le retour se trouvent être de bonnes surprises. On peut être satisfait de ce point de vue là.

Posté par tao of myself à 17:36 - Grey's anatomy - Permalien [#]