Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

lundi 15 octobre 2007

Entourage : 3.12 Pas de quoi rire, Ari

gang_entourageCeci n’est pas un season finale. Non, ça ne l’est pas, même si ça y ressemble. C’est seulement la fin de la première partie de la saison 3. Les huit derniers épisodes devraient suivre dans quelques temps, je ne sais pas quand. Mais déjà ça donne envie car pas mal de changement pourraient avoir lieu et cet épisode le prouve.

Le principe de cet épisode est simple. Après la grosse bourde des Ramones, Vince pense qu’il doit se séparer d’Ari et trouver un autre agent. On assiste ainsi à une double course contre la montre. D’un côté les boys font la tournée des agences, de l’autre Ari tente le tout pour le tout afin de ne pas voir son client favori partir ailleurs. Ce chassé croisé permet un festival de scènes mémorables aux dialogues piquants où Loyd fait par exemple référence à la mafia gay de Los Angeles ou Ari se faisant passer pour Eric au téléphone pour annuler un rendez vous important ponctuant chaque phrase d’un formidable " Dude ", très jolie cette imitation de Kevin Connoly par Jeremy Piven. Piven également excellent dans sa scène sur le parking avec Dana Gordon. Toujours un poil vulgaire certes mais j’ai adoré cette scène. De plus, ça sera peut être l’occasion de voir Dana et Ari travailler ensemble à l’avenir, ça promet.

Ari essaye de récupérer les droits du script des Ramones et jusqu’à la dernière seconde on se demande si Bob va accepter ou non de signer chez Warner. J’aime bien le personnage de Bob et Martin Landau est vraiment très marrant dans ce rôle de vieil emmerdeur. De plus il n’a pas tort quand il parle des mentalités qui ont changé, forcément vu son grand âge il vu tout cela évoluer et vu sa dernière scène on imagine qu’il va définitivement quitter le monde du show-biz. Goddbye Bob.

Les différents rendez vous de Vince avec les agences de stars sont amusants. Drama toujours aussi surréaliste avec son fameux classement, Turtle content dès qu’il voit une jolie fille. Mais surtout le similarités entre les différentes présentations est à mourir de rire tellement cela semble formaté et aseptisé. Même Ari ne propose finalement pas plus à Vince par rapport aux autres agences alors que Vince était près à continuer avec lui avant son revirement final dans les dernières secondes de l’épisode. C’est l’occasion de revoir Josh Weinstein dont on avait un peu perdu la trace. J’aime beaucoup quand on revoit un ancien personnage dans une série, ça montre une vraie cohérence dans l’histoire car le personnage ne se volatilise pas dans la nature à jamais. On a également rarement vu autant de noms de marque citées dans une série. Mercedes, Mc Donald, Microsoft et j’en passe. Toutes avec la même ambition promouvoir Vince en tant qu’une marque à part entière. Mais cela ne suffit pas.

Il n’y avait pas mieux pour clôturer cette première partie de la saison 3. Et j’ai un peu peur au début avec l’arrivée de Dom mais au final la série est toujours aussi agréable et toujours aussi bien écrite. Un épisode d’Entourage c’est quasiment la garantie de passer un bon moment à chaque fois. Maintenant sans agent, comment va évoluer la carrière de Vince ? Ce sera sans doute un tout nouveau challenge pour les boys mais enfin libre, les portes des autres agents vont s’en doute s’ouvrir à Vince. Ce sera aussi l’occasion de voir Ari dans une mauvaise passe en essayant de courir derrière Vince pour le faire revenir. J’en salive d’avance.

De mon côté, c’est la fin d’Entourage pour quelques temps. Je prend toujours plaisir à écrire pour cette série mais celle ci n’est apparemment pas très populaire vu le peu de commentaire laissé par les visiteurs. C’est donc un vrai appel aux visiteurs, osez Entourage, vous ne le regretterez pas. Sans aucun doute le meilleur format court à l’heure actuelle.

Posté par tao of myself à 18:20 - Entourage - Permalien [#]