Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

vendredi 28 septembre 2007

Entourage : 3.11 Jury à vendre

vince_turtleTrois intrigues sympathiques et une fin assez inattendue remettant les pendules à l’heure, c’est ce que l’on retrouve au menu de cet 11 épisode de la saison 3 d’Entourage. Et non je ne dirai pas encore du mal de cette série dans cet article.

Vince et Turtle : Sympa de changer de duo surtout que celui ci fonctionne très bien aussi. L’intrigue de la paire de basket édition limitée n’était pas extraordinaire mais elle tient la route et est sympathique. Vince se joue toujours aussi cool et il n’abuse pas de son statut de célébrité en ne passant pas devant tout le monde dans la file d’attente comme Turtle voulait le faire. Au contraire il se la joue très relax et arrive finalement à obtenir une édition encore plus personnalisée de baskets pour son pote… pour la modique somme de 20.000 $ tout de même.

Drama : Le voilà de retour sur un plateau télé après ses oubliables prestations dans Viking quest. C’était vraiment drôle de le voir stresser comme un fou dans la loge en se répétant qu’il n’est pas une mauviette. " You’re not a pussy " en anglais. Forcément dès le début on se doutait qu’il allait suivre le conseil anti stress de Turtle à savoir une bonne petite branlette entre Johnny et son magazine de jolies filles (FHM pour ne pas le citer). Et ça marche car la prestation de Johnny est pas mal du tout même s’il reste Johnny Drama. A moins que ça ne soit Kevin Dillon qui joue toujours sur le même registre, je dois dire que je ne l’ai jamais vu dans une autre série ou film. Et puis la fin quand le réalisateur le fait marcher en lui demandant toute sorte d’expression faciale est à mourir de rire. Pauvre Johnny.

Ari, Eric et Bob : Mon intrigue préféré de l’épisode en particulier grâce à sa chute tout simplement irrésistible et amusante. Nos trois hommes essayent de vendre le scénario des Ramones aux studios mais le feeling ne passe vraiment entre Ari et Bob qui se chamaillent sans cesse. Ari finit carrément par lâcher le vieil homme qu’il prend pour un sale emmerdeur sénile pour aller vendre tout seul le projet à Universal studio. Et là, je peux dire tel est pris qui croyait prendre car Bob laissé sur le carreau vend le projet des Ramones à Warner… Warner où Vince est persona non grata depuis le problème avec Aquaman 2. Pas de bol pour Vince certes mais j’ai trouvé cela excellent car ça nous montre Bob sous un autre jour. Comme Ari, je le prenais pour un vieux con, le tout aidé par un Martin Landau génial et finalement on voit qu’il ne faut pas jouer avec ses pieds. C’était un coup magistral. L’emmerdant maintenant c’est que Vince se retrouve sans projet, il faudra qu’il retrouve quelque chose d’autre. On retrouve aussi dans cette intrigue Jack Coleman (Noah Benett dans Heroes - Steven Carrington dans Dynasty), sympa de revoir cet acteur dans un autre rôle même si c'est pour une minute maximum.

Bilan : C’est à nouveau la bonne humeur et la cool attitude qui domine dans cet épisode d’Entourage qui est clairement le meilleur format court à l’heure actuel. Je n’ai quasiment fait aucun article négatif sur la série et pourtant j’arrive à la fin de la première partie de la saison 3. Il y a bien eu les deux épisodes avec Dom mais la série s’est nettement reprise depuis. Bref toujours un plaisir de retrouver Vince et sa bande. Dommage de voir la série si méconnue en France.

Posté par tao of myself à 18:40 - Entourage - Permalien [#]