Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

mercredi 25 juillet 2007

Pilot : Pushing daisies

pushing_daisies2Premier pilot de la saison 2007-2008 et on commence fort avec l’une des nouveautés les plus attendues de l'année, Pushing daisies. J’avais déjà parlé de cette série dans mon top 5 des nouveautés les plus prometteuses de l’année. Maintenant on peut approfondir le sujet.

Pushing Daisies ? La série nous plonge dan l’univers de Ned, un fabriquant de tartes possédant le don de faire revenir à la vie les animaux mais aussi les gens en les touchant. Mais ce don a aussi ses mauvais côtés. S’il touche une deuxième fois la personne, celle ci meurt et pour de bon. De plus lorsqu’il ressuscite une personne dans la minute qui suit, une autre âme est prise dans les alentours histoire d’équilibrer l’univers. Un jour un détective privé, Emerson (Chi McBride) découvre son secret et il lui propose de devenir son associé. En effet, trouver un assassin est tellement plus facile quand on demande à la victime par qui elle a été tuée. Les choses se corsent quand l’amour d’enfance, Charlotte Charles dite " Chuck " est assassinée. Ned décide de la ressusciter mais aussi de la maintenir en vie, même s’il ne pourra plus jamais la toucher, au risque de la voir mourir une seconde fois.

Est ce bien ? Le pilot est très réussi même s’il n’apporte rien de plus par rapport à la bande annonce résumant assez bien ce premier épisode. L’épisode applique la recette classique d’un pilot. Il introduit les personnages et la situation de départ et en gros c’est tout. Cela ne veut pas pourtant dire que c’est nul ou ennuyeux. On y est même très loin car la série est drôle, divertissante et émouvante mais ce premier épisode reste dans la règle stricte du pilot. Sans doute pour mieux faire évoluer la situation par la suite.

Le début raconté par le narrateur est un peu pompeux et longuet même s’il est visuellement très beau, très coloré et rappelle par certains côtés des films comme Big Fish ou Edward aux mains d’argent. Les personnages sont eux tous très sympathiques à commencer par Ned notre héros absolument adorable à la fois naïf et romantique et il m’a parfois fait penser à une version adulte de Seth Cohen de The OC. La taille de Lee Pace (1m91) ajoute un je ne sais quoi au personnage et il ressemble à un petit garçon qui aurait trop vite grandi, ce qui est assez touchant. Sans être un personnage comique, Ned possède son propre humour. Son amour tendre et finalement assez enfantin pour Chuck est terriblement attendrissant. Ça aurait pu être mielleux et trop sucré mais ça ne l’est pas, un parfait équilibre comme dans les tartes de Ned. La similitude entre Ned et Chuck est aussi très intéressante car ils ont tous les deux perdus un parent en même temps et il reste ce secret de Ned entre eux malgré tout (la résurrection temporaire de la mère de Ned ayant entrainé la mort du père de Chuck). L’intrigue au sujet de la mort de Chuck est bien menée avec pas mal de mystères mais aussi du second degré notamment grâce au smiley du sac plastique servant à tuer. Je pensais tenir là le fil rouge de la série (ou du moins de la saison 1) mais la série a l’intelligence de régler tout de suite la question du pourquoi Chuck est morte. La visite chez les deux tantes de Chuck est à mourir de rire. Entre la borgne à la gâchette facile et l’autre vieille fille ne supportant pas d’être touchée. Chi McBride trouve un rôle plus amusant par rapport à ses dernières prestations dans House et dans The Nine et Emerson semble un personnage intéressant avec certaines zones d'ombre. Et une rivalité entre Chuck et Olive la serveuse du " Pie hole " pourrait très vite pointer le bout de son nez.

L’ensemble est rempli d’un humour un peu nais et vieillot façon Amélie Poulain et celui fait mouche car l’ambiance se dégageant de la série est finalement très attendrissante. Par contre si ce premier épisode est très réussi, rien ne nous dit si la suite le sera tout autant. Comment la série évoluera elle si Ned et Chuck ne peuvent jamais se toucher ? Comment les épisodes vont ils s’articuler ? A première vue, je dirai que l’on ira à chaque fois vers une enquête du jour avec un mort à ressusciter mais à part cela de quoi va bien pouvoir parler la série ? Bref, la série donne très envie et je suis curieux de voir la suite et avec Barry Sonnenfeld (The Addams Family) en producteur exécutif, je pense bien que ça pourrait me plaire. De plus comme il ne s'agit pas encore du pilot officiel, certains petits changements pourraient être apportés afin d'améliorer cet épisode afin de lui donner sa touche finale. Wait & see

Conclusion : Bref, l’essai est réussi, il faudra maintenant le transformer. Oui okay, je suis nul pour ce qui est des métaphores sportives, mais bon vous m’avez compris. Au fond, je dirai que c’est peut être la série parfaite qu’il fallait au fans des Gilmore girls pour leur faire passer la furieuse envie de retourner à Stars Hollow au plus vite. Comme le dit Ned, Pushing daisies " That's not weird, it’s magical ".

Et pour finir cette review en beauté, la bande annonce version longue de pushing daisies :

Posté par tao of myself à 17:45 - Pushing daisies - Permalien [#]