Critik en séries

Blog sur les critiques et impressions des épisodes de série tv : The oc, grey's anatomy, everwood, le monde joan, house, ugly betty, Lost, FBI portés disparus, boston legal,...

jeudi 25 janvier 2007

Rome : 1.05 Jeux de dupes

ep05_5Episode le moins bon jusqu’à présent, plus lent qu’à la coutume mais la deuxième partie reprend du poil de la bête et les évènements s’enchaînent sur la fin. L'épisode porte bien son nom vu qu'il repose avant tout sur les mensonges des personnages.

L’épisode revient admirablement bien sur la condition des esclaves de l’Antiquité. Ceux qui sont des objets, ni plus ni moins. Cela est particulièrement bien montré quand Lucius Vorenus constate la mort de ses esclaves. C’est un peu comme s’il avait perdu 10 chèvres et non des êtres humains. Heureusement pour lui, un petit garçon est encore vivant et il pourra le vendre un bon prix une fois qu’il l’aura retapé. La vision est la même avec la copine de Pullo qu’il doit à nouveau racheter à un marchant d’esclave et le conseil de lucius qui lui dit qu’il ne doit pas remercier les esclaves quand il lui rende service. La réaction de Niobe est même encore pire car elle ne veut pas d’une sorcière chez elle mais Vorenus l’assure qu’elle est bien dressée, un peu comme un chien.

Parlant de Niobe, celle ci a du soucis à se faire concernant le secret de son jeune enfant. Comme je l’avais bien pensé, Pullo flaire le mauvais coup et se confie au jeune Octave. L’expédition punitive est extrêmement cruelle violente. La froideur d’Octave est à glacer le sang tellement il est d’une cruauté sans pareille notamment quand il exhorte Pullo avec fermeté de couper les pouces à l’amant de Niobe. Il n’est pas le fils d’Attia pour rien. Octave devient d’ailleurs en un seul épisode l’un de mes personnages préférés tellement il est machiavélique. Il fait froid dans le dos. Un contraste entre son jeune age et sa détermination. Il deviendra un homme redoutable. Pullo devient son précepteur sur ordre d’Attia qui compte bien faire de son fils un homme puissant. Elle voit d’ailleurs d’un bon œil le rapprochement entre son fils et César qu’elle imagine déjà amants. Néanmoins Octave ne sait pas tenir sa langue vu qu’il parle à sa mère du mal mystérieux qui ronge César. Pullo lui apprend à se battre et tout les deux se rapprochent, même s’il n’est pas question de familiarité entre eux. Pullo n’est qu’un soldat et Octave un noble, il ne faut pas l’oublier.

Après la mort de ses esclaves, Vorenus cherche une solution pour gagner sa vie et devient garde du corps. On nous montre ainsi la difficile reconversion des soldat de Rome qui à part être soldat ne sont rien. Ce travail de garde du corps et homme de main nous montre une autre scène de torture d’une grande cruauté. Une nouvelle façon de nous montrer la violence de la société romaine, ce passage fait aussi fortement passer à la maffia sicilienne et ses méthodes expéditives.

Un autre qui doit faire gaffe avec ses écarts de conduite, c’est César qui voit ses ébats avec Servillia étalés sur la place publique et qui est contraint de quitter cette dernière s’il veut garder l’appui de la famille de Capurnia sa femme officielle. On nous rappelle une fois de plus que le mariage n’est pas un acte d’amour mais avant tout un jeu stratégique et politique. César dit d’ailleurs à Servillia qu’il l’aime mais là n’est pas le problème. Mais la vengeance de Servillia ne se fera pas attendre vu qu’elle prie le dieu des enfers de façon particulièrement zélée afin de maudire son amant. " Oh dieu des enfers, je te donne son foie, ses bras, sa tête et fait que je sois témoin de son tourment pour que je puisse d’apporter d’autre d’offrande ". La scène est incroyablement intense et ressemble presque à un culte sataniste.

César après avoir longuement hésité sur la stratégie à adopter, décide de pourchasser Pompée en Grèce et laisse ainsi la ville aux mains de Marc Antoine. César ne ferait il pas là une erreur stratégique alors que Marc Antoine l’avait contredit il y a peu ? Parlant de César, j'ai appris que Pullo et Vorenus étaient tous les deux mentionnés dans sa "guerre des Gaule", comme quoi la série allie à merveille le drame et l'histoire.

Bilan : Un épisode un peu mou dans les 20 premières minutes mais qui se rattrape amplement grâce aux événements mis en place qui s’enchaînent les uns après les autres, notamment avec la captivante expédition punitive d’Octave et de Pullo sur ce pauvre Evander.

Posté par tao of myself à 15:13 - Rome - Permalien [#]